Forêts bretonnes : rendre la filière bois plus autonome

Les arbres sont nombreux en Bretagne. Pour éviter de trop en importer, le projet "Breizh forêt bois" a été lancé en 2015 dans le but d'inciter les propriétaires à planter des arbres destinés à l'exploitation des générations futures. Deux ans plus tard, les objectifs sont loin d'être atteints.

La Bretagne est la seule région à s'être lancée dans un programme de boisement
La Bretagne est la seule région à s'être lancée dans un programme de boisement © France 3 Bretagne
La Bretagne compte 395 000 hectares de forêt avec une majorité de feuillus et de résineux. De manière générale, elle reste peu productive et considérée comme peu exploitée.

Pour y remédier et en 2015,  le projet Breizh forêt bois, unique en France est lancé. L'objectif était de planter des arbres destinés à l'exploitation pour les générations futures en aidant les propriétaires de forêts (ces derniers détiennent 90% des forêts dans la région). Le dispositif concerne aussi les agriculteurs qui possèdent des parcelles inutilisées en les incitant à replanter des arbres pour l'exploitation industrielle comme la construction ou l'emballage.


Le projet n'a pour l'instant pas remporté le succès attendu. La diminution de forêt exploitable en Bretagne pourrait à terme provoquer une rupture de l'approvisionnement, et mettre à moyen terme la filière en difficulté, d'où la mobilisation des acteurs des collectivités territoriales.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société forêt nature sorties et loisirs