Funérailles civiles : un guide pour envisager ses obsèques autrement

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

Que faire quand la personne décédée a, de son vivant, témoigné de son athéisme ? Des offices civiles peuvent être célébrées. Où ? Avec qui ? Et comment ? Camille Gouzien et Dominique Riquier signent un guide des funérailles civiles.

Par E.C

"Pour faire un deuil qui soit efficace, il faut qu'il y ait une cérémonie qui ait du sens, de la gueule, qui soit bien menée" Camille Gouzien est le co-auteur de "Funérailles civiles, mode d'emploi" avec Dominique Riquier. Leur ambition : redonner du sens aux funérailles, qu'elles ressemblent à la personne décédée. 

Dominique raconte : "Le livre repose sur deux constats. Déjà, il y a de plus en plus de personnes qui ne se retrouvent pas dans la religion et il n'y avait pas de propositions, sur d'autres types de cérémonies ou de rituels. Surtout, quand on allait aux enterrement, on assistait à des moments bâclés, malmenés, en décalage avec le défunt." 
 

Avec Camille, ils décident de travailler sur un ouvrage et de se concentrer sur les rituels. Quels endroits sont possibles ? Que peut-on faire ? Lire, dire ? Les deux hommes ajoutent un aspect législatif car "les démarches administratives restent importantes."

L'un des premiers acheteurs du livre, cest le prêtre de Pont L'Abbé, qui m'a dit que ça lui serait utile (Dominique)

De plus en plus de municipalités proposent des salles, pour l'organisation de cérémonies. Dominique rappelle que l'initiative vient de Hervé Feron, maire de Tromblaine qui a proposé un projet loi pour l'organisation de funérailles républicaines, en suggérant même que le maire puisse les célébrer comme les baptêmes ou les mariages. Son projet a été adopté partiellement. 

Les lignes bougent. Les enterrements deviennent plus joyeux, à l'image de celui qu'il a vécu récemment. "C'était une amie, qui était dans le milieu du spectacle. Les gens ont joué de la guitare, chanté..."

"Funérailles civiles, mode d'emploi" est en vente auprès de la maison d'édition Vivre tout simplement. "Ça ne s'invente pas mais on est tombé dessus presque par hasard" rigole Dominique. Leur ouvrage en est à sa quatrième réédition.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus