Coronavirus : la gendarmerie du Morbihan lance une alerte aux faux contrôles

Publié le Mis à jour le

En ce temps de confinement, et de limitation des déplacements, des personnes se font passer pour des gendarmes pour contrôler la population. La gendarmerie du Morbihan lance un appel à la vigilance. 



Toutes les occasions sont bonnes pour imaginer de nouvelles escroqueries. Et même en ces temps compliqués pour tout le monde, certains trouvent encore le moyens d'abuser des gens contraints au confinement.



Dans un post facebook, les gendarmes du Morbihan lancent ainsi un appel à la vigilance. Depuis la mise en oeuvre de la restriction des déplacements, des personnes profiteraient en effet de la situation pour se faire passer pour de faux contrôleurs. Ces "personnes malveillantes" indique la gendarmerie, "agissent en tenue civile, avec un brassard non réglementaire" et évidemment "elles exigent un paiement immédiat et en espèces de l’amende de 135 euros".

  

Exiger une carte professionnelle et appeler le 17



Méfiez-vous, préviennent donc les gendarmes, qui rappellent qu'ils agissent "quasi exclusivement en tenue", sinon leur "brassard tricolore, est de couleur blanche ou grise." Chacun est d'ailleurs en droit d'exiger "la présentation d'une carte professionnelle" et en cas de doute, il ne faut pas hésiter à appeler le 17, pour faire venir une patrouille sur les lieux.

 

L'attestation de déplacement dérogatoire a changé



par ailleurs, alors que la période de confinement a été prolongée d'au moins quatre semaines, les règles de sorties ont été un peu modifiées. L'attestation de déplacement dérogatoire a donc elle aussi changé. Dorénavant, le sport doit se pratiquer dans un périmètre de 1 kilomètre autour de son domicile, pendant une heure maximum, une fois par jour. Il faut donc désormais dater et préciser un horaire sur l'attestation.

 

L'ancienne attestation peut encore être utilisée à condition de bien mentionner à la main les horaires de sortie. 

 

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité