• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Gilets jaunes : La Fédération des Transports Routiers bretons monte au créneau

Illustration blocage à Caen / © AFP
Illustration blocage à Caen / © AFP

"Des heures, voir des jours de blocage", la Fédération Nationale des Transports Routiers demande aux Gilets jaunes de ne pas se tromper de cible.

Par M.H

Dans un communiqué reçu vendredi 23 novembre, la FNTR Bretagne informe : " Depuis le 17 novembre, notre activité se paralyse et nos conducteurs attendent des heures, voire des jours, dans leur cabine dans des conditions parfois précaires" avant de rajouter : " Les pertes pour les entreprises de transport sont d’ores et déjà considérables et rejaillissent sur l’ensemble de l’économie locale."

Ne nous trompons pas de combat !
 

La FNTR cite ensuite 3 raisons : 
  • Ce ne sont pas les entreprises de transport qui votent les taxes. Au contraire, nous combattons toute fiscalité supplémentaire.  
  • Ce ne sont pas les entreprises de transport qui licencient, au contraire nous cherchons désespérément à embaucher. Nous employons plus de 400 000 personnes sur l’ensemble du territoire et plus de 40.000 personnes sur la seule région Bretagne
  • Nous sommes des opérateurs économiques et des employeurs, pas des décideurs politiques.

Demain, samedi 24 novembre de nombreuses manifestations et regroupements de Gilets jaunes sont prévus dans toute la France. 
 

Sur le même sujet

Littoral, l'ikéjimé une révolution pour la pêche

Les + Lus