Gouren, foot gaëlique, palets, lancer de bottes de pailles... Les premiers "Jeux de Bretagne" organisés à Nantes en 2022

Avant Paris 2024, il y aura donc aussi Nantes 2022 ! En juillet prochain, la cité des Ducs accueillera les premiers "Jeux de Bretagne". Des JO sauce armoricaine à la fois sportifs, festifs, et décalés. Avec une dimension politique, retisser du lien entre les 5 départements de la Bretagne historique.

Du 1er au 10 juillet prochain, Nantes accueillera les premiers Jeux de Bretagne. Dix jours de partage autour du sport, de la culture, et de l'Histoire.  

Au programme, course à pied, gouren (lutte bretonne), palets sur planche, boules bretonnes, football gaëlique, football tout court, joutes nautiques, tir à la corde etc. Les épreuves se dérouleront tous les jours avec des finales concentrées le week-end. 

Il y aura des compétitions, mais aussi des démonstrations, des initiations. 10 000 participants, sportifs aguerris comme sportifs du dimanche sont annoncés, et 100 000 spectateurs attendus.

Pour Florian Le Teuff, adjoint à la mairie de Nantes chargé des "enjeux bretons", et co-organisateur de l’évènement, "l’ambition est de créer une grande compétition omnisports à l’échelle des cinq départements de la Bretagne historique".

Des compétiteurs, mais aussi des sélections des Côtes-d’Armor, du Finistère, du Morbihan, d’Ille et Vilaine, et de Loire-Atlantique viendront s’affronter et tenteront de décrocher le Graal. 60 médailles seront décernées. Toute frappées du bélier, le "Maout" en breton, le fameux trophée que se disputaient autrefois les lutteurs. L’idée est de restaurer cette tradition.

Toute personne, qu'elle soit ou non d'origine bretonne, pourra participer. Chacun représentera son département de cœur. Chaque vainqueur se verra décerner une médaille. Et le département qui remportera le plus de "Maout" sera sacré champion de Bretagne. Avec un titre à défendre.  

Des sélections dans 10 villes de Bretagne 

Le cyclisme sera aussi à l'honneur. Une épopée de 380 km tout au long du canal de Nantes à Brest partira le 3 juillet du Finistère pour arriver le 8 sur les bords de Loire.

Les compétitions de palets, de boules bretonnes, de foot (tournoi de sixte), de sports athlétiques, seront ouvertes à tous. Alors pour déterminer quels seront les athlètes, les équipes invitées à participer aux phases finales à Nantes, des sélections auront lieu les 2 et 3 juillet dans une dizaine de villes. Brest, Pont-Aven, Saint-Brieuc, Dinan, Pontivy, Ploemeur, Rennes, Redon, Clisson et Nantes, sont déjà candidates.

"Des Jeux de Bretagne à Nantes, tout un symbole" 

Ces "Jeux de Bretagne" auront aussi une signification plus politique. "Bien au-delà de la compétition, il s’agit de retisser du lien entre Bretons de tous les territoires", souligne Florian Le Teuff, ardent partisan de la réunification. "Nantes et la Bretagne, c'est 1500 ans d'Histoire. Les amoureux de cette région ont envie d'un grand rassemblement, comme le festival interceltique de Lorient peut l'être avec les pays celtes."

"Le fait que ces premiers Jeux se déroulent à Nantes, ce n’est évidemment pas anodin, c’est symbolique, chargé de sens. L’idée, c’est de faire avancer l’idée autrement. Et quels meilleurs vecteurs que la fête, le sport, la culture, pour rassembler les Bretons des 5 départements."

Sport et culture seront donc étroitement mêlés. Les Jeux s'ouvriront le 1er juillet par une soirée crêpe, cornemuse et pop music. Tout au long des 10 jours, une vingtaine de concerts seront proposés au public. Lors des "Foulées de Bretagne" le 3 juillet, course de 13,5 km à la découverte du patrimoine nantais, des bagadou traverseront la ville dans le sillage des coureurs. Et la langue bretonne sera à l'honneur quotidiennement avec des stands d'initiation. 

Le programme complet des compétitions et des festivités, c'est ici  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport