Il y a un an, les attentats contre Charlie Hebdo mettaient la Bretagne sous le choc

Dans la manifestation républicaine, le 11 janvier, à Rennes / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Dans la manifestation républicaine, le 11 janvier, à Rennes / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Entre le 7 et le 9 janvier, trois terroristes tuent 17 personnes. Au siège de Charlie Hebdo, ce sont les journalistes Cabu, Wolinski, Charb et Tignous qui tombent sous leurs balles. En Bretagne comme ailleurs, minute de silence et rassemblement leur rendent hommages. 

Par Stéphane Grammont

Le 7 janvier, Chérif et Saïd Kouachi pénètrent dans les locaux de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo. Ils tuent 12 personnes, dont deux policiers. Les journalistes et dessinateurs du journal, Cabu, Wolinski, Charb et Tignous décèdent sous les balles de leurs Kalashnikovs.

Quatre jours plus tard, le 8 janvier, Amedi Coulibaly abat une policière municipale à Montrouge. Le lendemain, son attaque contre le magasin Hyper Casher fait quatre victimes.

La Bretagne est sous le choc. Retour sur ces tragiques événements avec notre infographie interactive.

Un an après, l'hebdomadaire satirique publie un numéro sur lequel Dieu figure à la Une, avec pour titre: "l'assassin court toujours". Durant toute la semaine, de nombreux hommages vont avoir lieu en hommage aux 17 victimes de cette vague d'attentats, dont trois policiers. Mardi, la semaine d'hommages débutera avec une cérémonie présidée par François Hollande.

Vidéo hommage aux attentats de Charlie Hebdo

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus