• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Contre les panneaux publicitaires au bord des routes, le Département renforce les contrôles

© PHOTOPQR/LE PARISIEN
© PHOTOPQR/LE PARISIEN

Le Département d'Ille-et-Villaine se lance dans une campagne de contrôles du respect de la loi adoptée lors du Grenelle de l'environnement 2. Celle-ci proscrit les panneaux publicitaires sur le bord des routes, considérés comme "pollution visuelle". L'enjeu : "Lutter contre la "France moche"".

Par Jeanne Travers

Sur le bord des routes, ils sont interdits depuis 2015. Pourtant, certains panneaux publicitaires subsistent, exposant leurs propriétaires à des amendes de 1 500 euros, en plus des 205,59 euros d'astreintes journalières "par jour de retard dans la mise en conformité".

Cette loi a été adoptée dans le cadre du Grenelle de l'environnement 2, en vertu de la préservation des paysages et du cadre de vie des citoyens. Les panneaux publicitaires, représentant une pollution visuelle, ont dû être retiré des routes.

Mais si certains afficheurs ont "joué le jeu", "force est de constater que de nombreux panneaux illégaux sont encore en place", souligne la Préfecture dans un communiqué.

170 infractions à la loi sur la RN157


C'est pourquoi la Direction départementale des territoires et de la mer d'Ille-et-Vilaine (DDTM 35)  se lance dans "d'importantes actions de terrain visant à faire respecter la loi", poursuit la Préfecture.

Entre 2016 et début 2017, ces opérations ont ainsi permis "de régulariser 70 dispositifs sur la commune de Dol de Bretagne, et 170 sur la RN157 entre la rocade de Rennes et la limite du département de la Mayenne".

Face à ces contrôles fructueux, la DDTM35 "envisage de futures opérations avec d'autres collectivités et partenaires pour 2017-2018". Toujours au nom de la lutte "contre la "France moche"".



A lire aussi

Sur le même sujet

Griedge Mbock et les bleuettes en 2012

Les + Lus