Cyclisme. Le Français Franck Bonnamour suspendu pour suspicion de dopage

Des anomalies dans le passeport biologique du cycliste Breton Franck Bonnamour ont été constatées par l'Union Cycliste Internationale (UCI). Le coureur a été suspendu, conformément au règlement anti-dopage. L'UCI ne fait "aucun commentaire supplémentaire tant que la procédure est en cours".

Dans un court communiqué, l'Union Cycliste Internationale "informe que le coureur français Franck Bonnamour a été provisoirement suspendu conformément au Règlement Antidopage de l'UCI en raison d'anomalies non expliquées dans son passeport biologique", ajoutant ne faire "aucun commentaire supplémentaire tant que la procédure est en cours".

Le passeport biologique de l'Athlète (PBA) est un dossier électronique individuel propre à chaque coureur, dans lequel sont consignés les résultats de tous les contrôles antidopage réalisés sur une période donnée.
L'équipe Décathlon-AG2R La Mondiale, à laquelle appartient le cycliste Breton, a indiqué dans un communiqué "prendre acte de la décision de l'UCI" et la suspension de Franck Bonnamour à titre conservatoire "avec effet immédiat".
La formation française ajoute que "cette décision s'appuie sur des contrôles effectués avant son arrivée dans l'équipe le 1er janvier 2023".

Un Breton super-combatif

Vainqueur de la Polynormande en 2022, Bonnamour, 28 ans, est surtout connu pour avoir été élu super-combatif du Tour de France en 2021 alors qu'il courait pour l'équipe bretonne B&B Hotels.
À quai après l'arrêt de cette formation, le Breton avait trouvé refuge en décembre 2022 dans l'équipe AG2R-Citroën, devenue Décathlon-AG2R La Mondiale cet hiver.
Malgré quelques Top 10, il n'a pas encore réussi à lever les bras sous ses nouvelles couleurs. Il a participé en janvier au Tour Down Under en Australie où il a pris la 54e place au classement général.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité