Départementales 2021 dans les Côtes d'Armor : la gauche arrive en tête

En 2015, la droite avait fait basculer les Côtes d'Armor. Six ans plus tard, la gauche prend sa revanche et arrive en tête lors de ce premier tour. Le taux d'abstention est de 60,64% dans le département. 

1er tour des élections départementales dans les Côtes d'Armor
1er tour des élections départementales dans les Côtes d'Armor

Les résultats sont tombés très tard ce dimanche soir, dans les Côtes-d'Armor, la gauche peut espérer reconquérir la majorité qu'elle avait perdue en 2015 à quelques voix. Plusieurs cantons de ce département présidé par Romain Boutron (LR) seront particulièrement scrutés, droite et gauche étant au coude-à-coude. Le RN a obtenu pour sa part 15%.

Voici tous les résultats du premier tour des élections départementales dans les Côtes d'Armor. 

 

21h30 : Les résultats se font attendre dans les Côtes d'Armor. Les votes des élections régionales ont été comptés avant ceux des départementales. Voici les premiers résultats et les premières réactions.

Romain Boutron président LR sortant attend les résultats définitifs.

Réaction de Romain Boutron, président LR sortant du département des Côtes d'Armor

 

Nous sommes en avance sur beaucoup de communes, mais la participation qui est très faible va nous obliger un deuxième tour. Sur le département, en général nous avons besoin de notre électorat, les chiffres sont difficiles à interpréter mais nous avons de bons signes comme en 2015 avec le sud du département ou enoree Perros-Guirec mais sans nos électeurs fidèles nous n’y arriverons pas dimanche prochain.

Romain Boutron Président sortant LR

 

Alain Cadec, figure de la droite costarmoricaine et ancien président du département explqiue que le deuxième tour s’annonce un peu comme en 2015 : "Les chiffres que j’ai actuellement me confirment dans cette idée. C’est vrai quand tous les cas, la campagne on l'a faite, on a essayé d’intéresser les électrices et les électeurs, on a essayé de les motiver en partant de notre bilan en ce qui nous concerne et en exprimant un certain nombre d’engagements pour les années à venir."

Alain Cadec attend les résultats
Alain Cadec attend les résultats © M.Sicard Cras/FTV

17h : dans les Côtes d'Armor, le taux de participation s'élève à 35,43%. Il était de 49,92% à la même heure aux dernières élections départementales du 22 mars 2015.

La grande question dans ce département est de savoir s'il va rebasculer à gauche. En 2015, la liste du centre et de la droite emmenée par l’eurodéputé LR Alain Cadec avait créé la surprise en l’emportant dans un département où la gauche était aux affaires depuis 1976. Un bail de 39 ans mis à mal d’une courte tête, puisque l’avance n’était que de 4064 voix, avec des victoires dans certains cantons qui s’étaient joué dans des mouchoirs de poche… 

La gauche part unie dans beaucoup de cantons, avec la liste d’Union de la gauche où figurent le PS, le PC, Europe Ecologie les Verts. Ne manquent à l’appel que la France Insoumise  et les régionalistes de l’UDB.

Objectif de la gauche : gagner 14 des 27 cantons en jeu. Elle en détient neuf aujourd'hui.

En face, forte de son bilan, l’Union de la droite et du Centre repart sous la bannière des Côtes d’Armor au Cœur. Elle est emmenée par Romain Boutron, jeune président du département. Agé de 38 ans, il a succédé à Alain Cadec, devenu sénateur à l’automne dernier.

Quels cantons sont à surveiller?

Le canton de Plérin sera à regarder de près. C’est celui d'Alain Cadec, figure de la droite costarmoricaine et Romain Boutron, président sortant. Le canton de Trégueux devrait être l’un des autres points très chauds. C’est celui de la première vice-présidente du conseil départemental, Sylvie Guignard. En face, la gauche espère faire basculer le canton grâce à l’union.

A Guingamp, une chose est certaine, deux nouveaux visages feront leur entrée au Conseil départemental. Yannick Kerlogot, député LREM et Laurence Corson ne se représentent pas.

A Paimpol, l'ancien maire et conseiller sortant, Jean-Yves de Chaisemartin, ne se représente pas. La ville a été remportée par la gauche aux dernières municipales, le canton sera surveillé pour savoir si la gauche confirme dans le canton. 

Reste une inconnue comme partout ailleurs, le Rassemblement national. Après un score élevé en 2015, le RN a pour ambition de remporter deux ou trois cantons et faire ainsi son entrée dans l’hémicycle du conseil départemental. À l’est des Côtes-d’Armor, dans le canton de Lanvallay où Odile de Mellon se présente, son score sera à surveiller.

Et la forte abstention qui s'annonce pourrait bien jouer les juges de paix.

La soirée du 1er tour des régionales et départementales 2021 en Bretagne

Départementales : comment ça marche?

54 conseillers départementaux issus des 27 cantons des Côtes-d'Armor sont à élire lors des éléctions départementales de 2021. 

Pour être élu au 1er tour de scrutin, un binôme doit recueillir la majorité absolue des suffrages exprimés et un nombre de suffrages au moins égal au quart des électeurs inscrits. 

Pour qu’un binôme puisse se présenter au second tour, il doit avoir obtenu au premier tour un nombre de voix au moins égal à 12,5% du nombre des électeurs inscrits dans le canton.

Si un seul binôme de candidats remplit cette condition, le binôme ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages après lui peut se maintenir au second tour. Si aucun binôme ne remplit cette condition, seuls les deux binômes arrivés en tête peuvent se maintenir au second tour.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections