Dix films bretons à l'affiche du Festival international du film d'animation d'Annecy

Du 9 au 15 juin 2024, le Festival international du film d'animation d'Annecy présentera plus de 430 productions. Parmi ces films présentés au public, dix d'entre eux sont bretons. Une belle marque de reconnaissance pour la filière très active dans la région.

La Bretagne s'apprête à être mise à l'honneur en Haute-Savoie. Le Festival international du film d'animation d'Annecy démarre dimanche 9 juin 2024, pour une semaine. À cette occasion, dix films bretons vont être présentés au public. Une marque de reconnaissance pour la filière de l'animation en Bretagne, qui repose sur un écosystème fort de ses studios d'animation, sociétés de production et associations professionnelles.

Le travail a payé à de multiples reprises par le passé, puisque plusieurs films bretons ont déjà été récompensés. C'est notamment le cas de Flee, de Jonas Poher Rasmussen, qui a reçu le prix "Cristal du long métrage" au Festival international du film d’animation d’Annecy 2021, le European Film Award du meilleur film d’animation 2021, et a été nommé aux Golden Globes, aux BAFTA (British academy of film and television arts) et aux Oscars la même année. Récemment, c'est le court-métrage Été 96, de Mathilde Bédouet, qui a reçu le César du meilleur court-métrage d’animation 2024.

Le film breton représenté dans quatre catégories

Cette année, les films bretons retenus sont répartis dans les catégories longs-métrages, courts-métrages, jeune public et films de TV. Le premier à l'affiche des longs-métrages est Sauvages, de Claude Barras. L'aventure de Kéria qui recueille un bébé orang-outan et lutte contre la déforestation est né dans le studio Personne n'est parfait! Le second de la catégorie à être sélectionné à la fois à Cannes et à Annecy est Slocum et moi, du cinéaste Jean-François Laguionie. Produit par la société bretonne JPL Films, il propose un voyage au cœur de la France des années 1950.

Le long métrage d'Irene Iborra, Olivia et le tremblement de terre invisible, est une adaptation du livre pour enfants La pelicula de la vida, de Maite Carranza, vendu à plus de 24 000 exemplaires en Espagne et traduit dans sept langues. Le secret des mésanges est le dernier film breton de la catégorie. Un premier projet en solo sur un long format pour Antoine Lanciaux.

Du côté des courts-métrages, le spectateur ira d'abord faire un tour au cœur de l'Afrique de l'Ouest des années 1960 avec Plus douce est la nuit. La peinture animée de Fabienne Wagenaar a, elle aussi, été produite par JPL Films. Après avoir été mis à l'honneur dans plus de cinq festivals internationaux, Margareth 89, de Lucas Malbrun, va continuer son chemin à Annecy. Ce film d'animation réalisé à partir de dessins sur papier retrace l'histoire de Margarethe, une jeune punk contestataire du régime est-allemand, qui tente de s'enfuir de l'hôpital psychiatrique dans lequel elle est internée. Toujours dans la catégorie des courts-métrages, José Miguel Ribeiro proposera, avec A flor e o peixe (La fleur et le poisson), une œuvre sur l’éveil des sens et la beauté du monde. 

Des films diffusés sur france.tv, Okoo et France TV Slash

Côté jeune public, Hello Summer (Bonjour l'été), réalisé par Martin Smatana et Veronika Zacharová et soutenu par les chaînes locales TVR La Chaîne, Tébéo et Tébésud, emmènera les enfants en vacances en famille. Enfin, deux films bretons concourront dans la catégorie films de TV. Il s'agit de La vie de château "Le fantôme de Versailles", de Clémence Madeleine-Perdrillat et Nathaniel H'limi, produit en partie par la société bretonne Films Grand Huit. Enfin, le conte musical de Sophie Roze Une guitare à la mer, produit en partie par JPL Films, emmènera le spectateur sillonner la campagne avec une fouine vendeuse de cravates, bientôt aidée par un hérisson. 

Pendant cette semaine de festival, plusieurs films seront diffusés sur france.tv, Okoo et France TV Slash. Cinq longs-métrages multi-primés seront proposés, tels que Les hirondelles de Kaboul et Le chat du rabbin. Mais aussi sept longs-métrages, deux œuvres d'animation destinés aux ados-adultes, et deux films d'animation jeunesse. 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité