Depuis fin novembre, Vitré s'associe au projet "Voisins solidaires". La municipalité propose aux habitants qui le souhaitent de donner une heure de leur temps chaque mois, dédiée à un acte de générosité. 

C'est la première ville en Bretagne à avoir rejoint le projet "Voisins solidaires" et à instaurer l'heure civique. Vitré a acté fin novembre un nouvel engagement solidaire. "On part du principe que les solidarités s'expriment en famille, via les institutions mais il y a aussi la solidarité de proximité, entre voisins" explique la maire Isabelle Le Callennec. 

Une heure pour les autres 

Ici, l'idée c'est que chaque Vitréen qui le souhaite consacre une heure par mois à des actes de générosité. La municipalité peut donner un thème ou des idées, mais les citoyens sont libres de faire des propositions.

Les Vitréens ont répondu présents, relève Isabelle Le Callennec. "On observe une bonne représentativité, des gens de tous âges, de tous les quartiers, actifs ou non. Il y a aussi de nouveaux habitants, qui ont envie de s'impliquer". Elle ajoute que l'heure civique séduit. "Les gens veulent donner de temps en temps, pas forcément à un rythme régulier. Certains vont se retrouver dans une thématique et pas dans une autre." 

Ce mois de décembre va voir une action de collectes de boîtes solidaires. A chaque fois, l'heure civique sera encadrée par des adjoints, comme Anne Bridel adjointe à la santé et à l'inclusion et Vanessa Allain, adjointe à la proximité et aux relations citoyennes. Le dispositif doit être organisé, surtout avec la crise sanitaire insiste Isabelle Le Callennec. 

Pour vous inscrire, il suffit d'envoyer un mail avec vos coordonnées à viedesquartiers@mairie-vitre.fr

Selon Atanase Perifan, créateur de la fête des voisins et de Voisins Solidaires, Quimper, Vannes, Lorient, Ploemeur envisagent également d'adhérer à cette heure civique. 

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité