Cyclisme : Fougères et le Tour de France, les raisons de cette longue (et riche) histoire

Le départ du Tour de France à Fougères le 11 juillet 2013 / © France 3 Bretagne
Le départ du Tour de France à Fougères le 11 juillet 2013 / © France 3 Bretagne

La Grande Boucle est déjà souvent passée par Fougères : Pour la 4ème fois en 6 ans, elle y reviendra le 13 juillet prochain pour le départ de la 7ème étape de l'édition 2018. Christian Prudhomme, nous explique, notamment, les raisons de cette riche histoire.

Par La rédaction


Dans cinq mois, la ville de Fougères sera de nouveau sous le feu des projecteurs. Ville de de départ de la 7ème étape du Tour de France 2018, cyclistes, sponsors, passionnés et touristes s'y retrouveront. Un moment crucial sportivement, mais aussi économiquement... Ce n'est pas par hasard si la château de Fougères est devenu en 2017 le deuxième plus visité de Bretagne ! "Lors des précédentes éditions, nous avons accueilli jusqu'à 60 000 personnes à l'occasion de cet événement", s'enthousiasme Louis Feuvrier, maire de Fougères (en interview dans le reportage ci-dessous).

En six ans, c'est la quatrième fois que Fougères fera partie du circuit. 2013, 2015, 2016 et bientôt 2018 : la situation géographique fougeraise semble notamment peser dans la balance.


La beauté du château de Fougères n'est pas le seul et unique argument de Christian Prudhomme, pour justifier le retour de la Grande Boucle à Fougères cette année. Invité du journal télévisé présenté par Eric Pinault ce mardi 13 février, le directeur du Tour de France, revient aussi sur les chances de briller du Breton Warren Barguil et sur la question du dopage :
 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Des cours de français pour les recrues étrangères du Quimper Volley 29.

Près de chez vous

Les + Lus