Mondial féminin 2019 : Fougères s'apprête à accueillir les équipes

Le Château du Bois Guy a été désigné lieu d'hébergement des sélections nationales. / © Krystel Veillard
Le Château du Bois Guy a été désigné lieu d'hébergement des sélections nationales. / © Krystel Veillard

Le Mondial de football féminin approche à grands pas. Rennes fait partie des neuf villes hôtes de l'événement. Cependant les équipes seront hébergées à proximité, notamment à Fougères où le staff a présenté les lieux d'accueil ce mardi.

Par C.B. et K.V.


Pour cette coupe du monde qui durera du 7 juin ou 7 juillet, ce sont 52 matches qui seront joués par les 24 équipes participantes. Pendant le mondial, ces 24 équipes seront hébergées dans toute la France. La Bretagne accueillera une partie des sélections, celles qui joueront au Roazhon Park à Rennes.

L'Écosse, la Chine et le Chili trouveront leurs quartiers à Fougères. Chaque délégation compte une cinquantaine de personnes. Un enjeu de taille pour trouver un hébergement adéquat à toutes et tous. 

Ainsi, c'est le château du Bois Guy à Parigné, hôtel 4 étoiles, qui logera ces équipes. Elles s'y relayeront en fonction du calendrier de la compétition. Les Chinoises arriveront en premier, à partir du 1er juin, puis laisseront la place aux Écossaises et Chiliennes qui s'y rendront jusqu'au 29 juin. Elles s'entraîneront à proximité. L'accueil des équipes implique la venue de nombreuses forces de l'ordre.

Aujourd'hui, le château compte 30 salariés et 40 chambres. La direction a le projet de devenir centre de football ou de rugby professionnel. Il est équipé d'une salle de musculation, de kinésithérapie, de réunion, de conférence, d'un cinéma, d'une piscine, d'un spa (ouverture 1er juin), d'un golf 9 trous et très bientôt de deux terrains de foot homologués par la Fifa. Au mois de juillet l'hôtel accueillera déjà l'équipe de foot de Chelsea.
 

Formidable atout de visibilité

La ville de Fougères est enchantée d'accueillir les participantes du Mondial. Cela induit que les caméras du monde seront un temps braquées sur la cité brétilienne, et l'afflux de journalistes, officiels et joueuses boostera l'économie de la ville.

De plus, l'ensemble des reportages et articles réalisés dans le pays de Fougères offriront une formidable visibilité touristique de la région, de bon augure pour l'été qui arrive. La ville est bien placée pour les touristes internationaux entre le Mont Saint-Michel et Châteaux de la Loire.
Louis Feuvrier, maire de Fougères avec son adjoint au sport Christophe Hardy, et le propriétaire du Bois Guy, Michael Linhoff. / © Krystel Veillard
Louis Feuvrier, maire de Fougères avec son adjoint au sport Christophe Hardy, et le propriétaire du Bois Guy, Michael Linhoff. / © Krystel Veillard

Si les réservations sont déjà actées pour les phases de poule, Fougères espère qu'elle accueillera également les équipes jouant les matches de huitième et quart de finale à Rennes.

Le terrain du Paron sera tout le mois de juin, le lieu d'entraînement des équipes accueillies à Fougères. Il est prévu que seul un entraînement des C hinoises sera public, mais les négociations avec les différentes délégations sont toujours en cours. Fougères aimerait beaucoup plus.

Elle est magnifique et bien verte : une exigence importante pour la qualité de la pelouse, en terme de densité, apport engrais, décompactage, aération et surtout une tonte deux fois par semaine actuellement puis tous les jours pendant la compétition.
 

Des équipements supplémentaires

Une tondeuse de quelques 10.000 euros est offerte par la Fifa. À cela s'ajoutent trois jours de formation pour les agents de la ville, à Clairefontaine, le centre national d'entraînement et au Stade de France. Sinon, 10.000 euros de plus en terme de dédommagement : rénovation du club house, achat de barrières pour sécurité, et cetera.
Sujet Fougères ville hote CDM 2019
Fougères, c'est 20.000 habitants, et 13.000 adhérents sportifs (avec les communes alentours). Cette compétition représente un intérêt important pour la ville, qui organise d'ailleurs sa fête du sport le 7 juin, avec comme thème cette année, le sport féminin. Le problème avec la Fifa vient d'une communication très tardive et d'informations au compte-goutte qui rendent la médiatisation un peu compliquée. La ville a déjà reçu des délégations de chaque équipe, les coachs sportifs en particulier.

D'autres équipes sont hébergées en Bretagne, elles s'entraîneront à Bédée, Cesson-Sévigné et Pont-Péan notamment. La première rencontre à Rennes se tiendra le 8 juin à 21 heures. Elle opposera l'équipe de Chine à celle de l'Allemagne. Ensuite, les Écossaises y affronteront les Japonaises le 14 juin. Puis ce seront les Chiliennes qui tiendront tête aux Suédoises le 11 juin, puis aux Thaïlandaises le 20.

L'équipe de France jouera aussi à Rennes. Le match animera le Roazhon Park le 17 juin. Elles rencontreront les Nigérianes. Elles étaient déjà venues en Bretagne pour s'entraîner, à Perros-Guirec.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Anaëlle Cardin, directrice de l'école Madeleine à Guingamp

Les + Lus