La Cabine de Pages avec Stéphanie Janicot:" Traiter le mythe de Faust, c'est me projeter vers l'avenir."

Publié le
Écrit par Nathalie Rossignol
Stéphanie Janicot, romancière, invitée de la Cabine de Pages dans le Pays de Brocéliande
Stéphanie Janicot, romancière, invitée de la Cabine de Pages dans le Pays de Brocéliande © G.Diguet FTV

Journaliste, Stéphanie Janicot publie des romans depuis 25 ans et fait partie du jury Renaudot qui l’a déjà récompensé. Pour La Cabine de Pages, nous la retrouvons dans le Pays de Brocéliande de son enfance pour son dernier opus "L'île du docteur Faust" (Albin Michel).

Brocéliande, c’est un univers inspirant pour un auteur ?

C'est inspirant pour moi car c'est là où j'ai passé mon enfance et j'ai été nourrie pendant toute mon enfance par les légendes de la Table ronde surtout Merlin, Viviane... 

Cet univers étrange, fantastique, mythologique même, on le retrouve dans votre dernier roman… « L’île du docteur Faust » publié chez Albin Michel…L’histoire commence sur un quai du côté de Douarnenez à la nuit tombée. 9 femmes attendent l’arrivée d’un passeur mystérieux qui doit les emmener sur une île au large, pour suivre un programme qui leur promet de retrouver leurs vingt ans. Qui sont ces femmes?

Elles ont toutes été happées par un slogan différent qui en fait est allé les chercher au point où ça pouvait blesser. Elles ont toutes atteint un âge, entre 50 et 70 ans, moment où se penchant sur le passé, on commence à se demander, "C'est quoi réussir sa vie?", "Est ce qu'on a des choses à réparer?" et tout le monde a quelque chose à réparer. Il va y avoir cette femme qui ayant eu 5 enfants et qui regrette de ne pas avoir eu de  temps pour elle, celle qui n'a pas eu d'enfants et regrette de ne pas en avoir eu, celle qui a tout sacrifié à sa carrière, celle qui n'a pas réussi à mener sa carrière. Elles représentent tout ce qui peut faire qu'une vie n'est pas entièrement satisfaisante.

Seule l’une d’entre elle n’est pas là pour cela. Elle est journaliste et romancière… Est-ce vous sous les traits de cette Sidney qui tente de résister à cette promesse de jeunesse?

C'est toujours facile pour moi de me mettre dans la peau d'une narratrice journaliste, romancière. C'est un regard extérieur qui est intéressant car elle est là invitée en tant que journaliste donc forcément la question va être: "est-ce qu'elle va céder à la tentation et signer le pacte de Faust ?", sachant qu'elle a aussi atteint cet âge où on est quand même tenté de retrouver une fraîcheur, une jeunesse et de recommencer quelque chose. Si elle ne le fait pas, qu'est ce qui va lui donner envie justement de poursuivre sa vie sans retrouver sa jeunesse? Et c'est cela qui m'intéressait, ce n'est pas tant de revenir en arrière, mais c'est "qu'est ce qui nous pousse à aller de l'avant?" 
 


Pourquoi avoir décidé de revisiter ce mythe de Faust ?

Les mythes me fascinent, ce n'est pas la première fois que je revisite un mythe. J'ai déjà revisité Shérazade par exemple. Celui de Faust me fascine depuis longtemps et je crois que je suis justement arrivée à cet âge où traiter le mythe de Faust, c'est me projeter vers l'avenir et savoir qu'est ce qui me donne envie de me projeter vers l'avenir.


Vous faîtes de Faust une femme, pour quelle raison ?

Faust, c'est pas seulement le retour vers la jeunesse, c'est la connaissance, et à travers la connaissance une forme de pouvoir. Or aujourd'hui, je trouve qu'étudier le pouvoir au féminin, ça paraît complètement d'actualité.
 


« Aurons-nous le courage de devenir vieux ? » C’est la question que vous posez en ouverture du roman, c’est une question très personnelle et universelle à la fois. Écrire des romans, c’est aussi pour vous une façon de trouver des réponses à ses propres interrogations ?

Evidemment. C'est parce que je me pose une question en particulier que je vais écrire le roman et le roman va m'aider, pas forcément à répondre à la question mais en tous cas à mieux cerner ma question, à mieux la comprendre, et en la comprenant mieux sans doute à résoudre une partie de mon problème.
 

Et là, cela vous a aidé?

Très certainement. j'éprouve un bonheur à prendre de l'âge et à aller vers un personnage qui est dans ce livre et qui symbolise vraiment le bonheur d'être très très âgée, puisqu'elle est centenaire, c'est Zohiad.
 

La légèreté de vieillir?

Je ne parle pas de tous les problèmes physiques qui peuvent se poser, mais il y a une légèreté de ne plus se sentir autant en responsabilité, avec autant de choses à accomplir. La plupart des choses qu'on a accomplir sont déjà derrière nous.
 

 

Pour les jeunes lecteurs


Les légendes de Bretagne avec Logodenn de Tristan Pichard et Olivier Rublon (Locus Solus)

En suivant la petite souris bleue, on découvre les grands personnages emblématiques des contes de la région et on apprend même à les dessiner…Comme par exemple Dahud issue de la légende de la ville d’Ys, Arthur et Merlin l'enchanteur.

Dans la collection Les contes de la mer chez Beluga Coop Breizh, Christophe Boncens l’illustrateur de Pont Aven ajoute deux nouveaux titres : le monstre de l’océan et le gardien de phare

 

La carte postale du libraire


Héloïse Adam de la librairie Albertine à Concarneau a choisi Georges Sand, fille du siècle de Séverine Vidal et Kim Consigny. 

"C'est une biographie d'Aurore Dupin qui en plein XIXème refuse l'assignation à une vie dite "de femme" pour devenir l'écrivaine George Sand. C'est aussi un coup d'oeil sur une époque politiquement bouillonnante, c'est une réflexion sur l'art et sur la littérature et c'est une romance folle puisque George Sand a eu des amours avec les plus grands artistes de son époque. C'est un livre qui non seulement donne envie de lire George Sand, mais qui donne envie de vivre aussi intensément qu'elle."
 

 

Le livre de l’été de Stéphanie Janicot


"J'ai retrouvé le mystère de la chambre jaune qui est un roman qui m'avait énormément plu et qui m'a sans doute inspiré pour le restant de mes jours puisque je suis devenue journaliste  comme Rouletabille et comme Gaston Leroux, je me suis mise à écrire des romans avec ce soupçon de mystère, d'inattendu. J'espère qu'il peut régaler le lecteur comme j'ai été régalé par ce livre-là."

 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.