Plus d’achat en ligne et moins dans les grandes surfaces : la Bretagne change de mode de consommation

Publié le
Écrit par Benoit Thibaut .

En 2022, les achats en Bretagne ne se font plus comme dans le monde d’avant. Les Bretons se déplacent moins dans les grandes surfaces pour leurs courses d’alimentation. Autre évolution : pour les achats non alimentaires, la part du commerce en ligne fait un bond.

Une enquête sur la consommation des ménages vient de rendre son verdict. 35.000 foyers bretons ont répondu aux questions de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Bretagne.

Cette étude, réalisée tous les 4 ans, permet d’analyser le comportement d’achat des consommateurs bretons.

Le résultat de cette analyse indique une progression des achats de proximité dans l’alimentaire et la part de plus en plus importante des achats en ligne dans la consommation non alimentaire.

Le boom de l’achat en ligne

En Bretagne, la part du e-commerce, la vente sur internet, augmente très fortement. Les Bretons ont dépensé 886 millions d’euros de plus en 2022 qu’en 2018.

Dans les achats non alimentaires, la part des achats en ligne en 2018 était de 9%. Elle passe à 18% en 2022. Selon l’étude, cette évolution se fait sur tout le territoire mais a un impact plus important dans les zones urbaines.

Moins d’achats en grandes surfaces, plus dans le bio

Autre fait marquant : la baisse des achats d’alimentation en grandes surfaces. Aller dans les grands centres commerciaux reste l’habitude pour 58% des Bretons en 2022, contre 63,5% en 2018.

À l’inverse, sur la même période, la consommation au sein des petites surfaces progresse. L’étude révèle que le développement des supérettes et la création des petites surfaces spécialisées en bio ont favorisé l’attrait pour l’achat local.

Les achats alimentaires en forte hausse

Globalement les dépenses en produits alimentaires ont augmenté de 900 millions d’euros entre 2018 et 2022. Une hausse de 9% pour un total de 10,9 milliards d’euros sur l’année 2022.

Sur la même période, les dépenses en produits non alimentaires ont progressé de 300 millions d'euros. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité