Qui est Nathan Paulin, ce funambule qui a battu un record du monde au Mont-Saint-Michel ?

Publié le Mis à jour le

Parcourir plus de deux kilomètres, en équilibre sur une sangle, au-dessus du Mont-Saint-Michel. Tel était le nouvel objectif de Nathan Paulin, highliner, qui a décroché un nouveau record du monde sur le site inscrit au patrimoine de l'UNESCO, ce mardi 24 mai.

De la Tour Eiffel au Trocadéro, en passant par le ciel de Rio de Janeiro et les îles Marquises… Lorsqu'il marche dans les airs sur une sangle tendue, Nathan Paulin semble à son aise.

Ce mardi 24 mai, dans le décor somptueux du Mont-Saint-Michel, le funambule a battu son propre record de la plus longue traversée : 2,2 kilomètres, en équilibre sur une sangle large de deux centimètres seulement. 

Sous les yeux de dizaines de spectateurs ébahis, le sportif s'est élancé d'une grue mobile, à 114 mètres de haut. Après une traversée d'environ deux heures, il est arrivé directement à l’Abbaye du Mont-Saint-Michel, à 95 mètres de hauteur, au niveau de la salle des cloches. 

Le Mont-Saint-Michel, son "projet le plus énorme"

Mardi 24 mai, Nathan Paulin a concrétisé un projet qui a nécessité un an et demi de préparation.

"Normalement, cette discipline se pratique sur des lieux en hauteur, avec de la verticalité. Là, il y a le Mont perdu au milieu d'une baie immense. Au début, on s'est vite dit que ça ne se ferait pas. Et puis en poussant un peu plus loin les choses, en faisant des calculs (…) le projet est passé d'une idée un peu folle à quelque chose de réel", explique-t-il à France 3 Normandie. 

Les conditions météorologiques étaient importantes pour réaliser une telle performance. Il est par exemple préférable d'avoir le moins de vent possible, inférieur à 50 km/h. "Je sais qu'à 17 heures, ce soir, ce ne sera pas les meilleures conditions mais j'ai qu'une seule envie, c'est d'y aller", avait-il confié quelques minutes avant son départ. 

Finalement, Nathan Paulin a pu réaliser sa traversée sous un ciel bleu et une météo clémente. À quelques mètres de l'arrivée, une fois la marque stop atteinte, il s'est laissé tombé pour des raisons de sécurité. 

Des records mondiaux

Pour celui qui est originaire de Haute-Savoie, tout a commencé pour surpasser une peur du vide. Depuis, le passionné ne cesse de se dépasser. À tel point qu’à l’âge de 28 ans, il possède aujourd’hui plusieurs records.

En 2017, il réalise sa plus grande traversée : 1662 mètres, à 300 mètres de hauteur, dans le Cirque de Navacelles (Occitanie). La même année, sous les yeux de centaines de spectateurs ébahis, le funambule a aussi rallié la Tour Eiffel au Trocadéro. Décrochant alors le record mondial d'une traversée en milieu urbain. 

Plus récemment, en mars 2022, l'highliner a effectué une traversée de 620 mètres entre deux éoliennes, dans le Jura Suisse. 

Quand on est sur un fil dans le ciel, on sent plein de choses. Moi j'essaie de capter tout ce qui est dégagé par le lieu, je me mets un peu dans un état d'hypersensibilité.

Nathan Paulin

France 2

La traversée du Mont-Saint-Michel terminée, nul doute que le funambule ne tardera pas à trouver un nouveau lieu pour, peut-être, un nouveau record.