A Rennes, les Mory-Ducros n'ont plus d'espoir

Publié le Mis à jour le
Écrit par Manon Le Charpentier

Une soixantaine de salariés de Mory-Ducros des site de Cesson-Sévigné et de Caudan manifestaient cet après-midi devant la préfecture d'Ile-et-Vilaine. Désormais certains de perdre leur emploi, ils demandent des comptes à l'Etat. 

Les salariés de Mory-Ducros ne se font plus d'illusion. Leur entreprise est en faillite. Un an après la reprise par le groupe Moryglobal et la suppression de 2 800 emplois, l'entreprise a perdu 40 millions d'euros. A Cesson-Sévigné et Caudan, les 110 salariés se battent désormais pour obtenir de meilleures conditions de départ et d'accompagnement. La moyenne d'âge sur ses deux sites est de 47 ans.

Des offres de reprise étudiées fin mars

Une soixantaine d'entre eux, manifestaient cet après-midi devant la préfecture d'Ile-et-Vilaine pour demander des compte à l'Etat qui selon eux a permis la reprise de leur entreprise il y a un an sans garanties suffisantes.  Le tribunal de commerce de Bobigny doit se prononcer le 31 mars sur des offres de reprise qui ont été déposées, dont celle des Transports Malherbe à Caen, qui ne conserverait que les emplois d'affréteurs, soit 128 postes dans toute la France.

A Rennes, le préfet a promis de rencontrer les salariés brétilliens la semaine prochaine, après le comité d'entreprise de lundi. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.