10 km autour de Rennes : idées "balade et nature" pour redécouvrir nos environs

A nouveau, nous voilà contraints jusqu'à début mai de restreindre nos déplacements dans un rayon de 10 km dans le cadre du reconfinement. Pour prendre notre mal en patience et profiter du printemps, voici quelques idées de promenade autour de Rennes et en plein air pour se changer les idées.

Un des nombreux plans d'eau sur la commune de Cesson-Sévigné : calme et méditation en pleine nature à deux pas de la ville!
Un des nombreux plans d'eau sur la commune de Cesson-Sévigné : calme et méditation en pleine nature à deux pas de la ville! © Catherine Jauneau

Le chemin de l'Enfer, à Saint-Jacques-de-la-Lande

Connu des riverains qui y pratiquent marche, course à pied et vélo, où comme raccourci pour rejoindre différents quartiers, il a été rebaptisé lors du premier confinement en "promenade du paradis" et il y a de quoi! c'est un ilot de campagne insoupçonné, préservé des désagréments urbains. Les habitués l’ont même renommé, pour plaisanter, la Rambla (avenue, en espagnol) jacquolandine, en clin d’œil à celle de Barcelone.

Le chemin de l'enfer à Saint-Jacques-de-La-Lande : un cadre bucolique à deux pas de la ville.
Le chemin de l'enfer à Saint-Jacques-de-La-Lande : un cadre bucolique à deux pas de la ville. © Catherine Jauneau

En parallèle de la 4 voies Rennes/Redon et de la voie de chemin de fer, on peut y accéder en empruntant une passerelle qui enjambe la route si l'on vient de Saint-Jacques Aéroport ou depuis le parking du stade Salvador Alliende et là...on respire : Le chemin bucolique de l’Enfer semble bien mal nommé.

La campagne en ville !
La campagne en ville ! © Catherine Jauneau

Si son nom "Chemin de l'Enfer" est inchangé depuis des dizaines d’années, la raison a évolué avec les époques. À l’origine, c’est la présence de malfrats détroussant les bonnes gens rentrant au bourg qui lui vaut ce nom peut engageant. Pendant la Seconde Guerre mondiale, on s’y cachait pour fuir l’enfer des bombardements, des rafles et du Service du travail obligatoire. Avant les années 1970 et sa réfection, le chemin est à deux mètres sous les talus. Y circuler à vélo en hiver c’est assurément s’y embourber. Certains téméraires préfèrent d’ailleurs rouler dans les champs qui le surplombent. Un pari pas toujours payant.

La commune dispose aussi d'un parc de 45 hectares de lieux de détente, de loisirs et de chemins de promenade avec des terrains sportifs (baskets, handball, terrain de pétanque), des jeux pour enfants (toboggan, balançoire, tables de ping pong, tyrolienne, pôle glisse)

 

Les prairies Saint-Martin à Rennes

Situé entre le canal d'Ille-et-Rance et un bras naturel de l'Ille, à quelques centaines de mètres de la place Sainte-Anne les prairies Saint-Martin, autrefois occupées par des jardins ouvriers, ont été transformées en un parc naturel de 30 hectares au cœur de Rennes.

Le saviez-vous ? Le parc des prairies saint Martin est traversé par le GR39
Le saviez-vous ? Le parc des prairies saint Martin est traversé par le GR39 © Stéphane Grammont

Sur les berges du canal, on trouve des cheminements, des observatoires à oiseaux, des aires de pique-nique et de repos, un parvis où jouer à la pétanque et au palet, un kiosque mais aussi, une guinguette, des agrès sportifs. Les Prairies sont devenues le « spot » idéal pour les balades en famille, les marcheurs et les joggeurs. L'étonnante butte de jeu, face au parc des Tanneurs, fera le bonheur des enfants.

Deux cabanes d'observation de la faune ont été installées dans les prairies Saint Martin.
Deux cabanes d'observation de la faune ont été installées dans les prairies Saint Martin. © Stéphane Grammont

Inscrit dans le cadre du respect de la biodiversité, des vaches Highland Cattle, race adaptée aux zones humides, ont été introduites sur place pour pâturer. Le parc est également un espace de préservation et d’observation de la faune.

 

Le moulin de Robinson à Saint-Grégoire

Autrefois, ce site était connu pour ses deux moulins. On a pu apercevoir les ruines du petit moulin jusqu’en 1908. La construction du Moulin que l’on découvre aujourd’hui remonte aux années 1875-1878.

le moulin de Robinson sur la commune de Saint-Grégoire : point de départ de nombreux itinéraires pédestres.
le moulin de Robinson sur la commune de Saint-Grégoire : point de départ de nombreux itinéraires pédestres. © DR Ville de Saint-Grégoire

Le site de Robinson offre un agréable cadre paysager , permettant de nombreuses promenades pédestres le long des anciens chemins de halage et aux sportifs la possibilité de pratiquer la course à pied, le vélo ou le kayak. Il est Situé sur les bord du canal d'Ille et Rance qui relie Rennes à Dinan et St-Malo. Un ouvrage commencé en 1804 et dont la construction s’est achevée en 1834.

Autrefois une Guinguette animait les environs du Moulin.
Autrefois une Guinguette animait les environs du Moulin. © DR Ville de Saint-Grégoire

En 1938, 1800 péniches l’utilisaient. Vers 1920, M. Chuinard crée un service régulier, «les Vedettes Rennaises», et achète le café-guinguette construit sur le site de l’écluse, appelé alors la Guinguette Robinson. Les vedettes disparaissent en 1939.

 

Le domaine de Tizé entre Cesson-Sévigné et  Thorigné-Fouillard

Avant d’être un manoir, Tizé était un château . Il a été réédifié deux fois en 1314 et au milieu du 16ème siècle. A la Renaissance, le château était composé d’un grand bâtiment comprenant un rez-de-chaussée et un étage, accosté au nord d’un pavillon à deux étage. Le bâtiment principal, où se trouve l’escalier Renaissance, avait déjà perdu toute sa partie sud en 1838. 

Le manoir de Tizé, carrefour de nombreuses randonnées et site de l'association "au bout du plongeoir".
Le manoir de Tizé, carrefour de nombreuses randonnées et site de l'association "au bout du plongeoir". © DR Yannick Deschamps

Le domaine de Tizé est aujourd’hui connu des randonneurs pour ses sentiers naturels qui le traversent. En 1984, la construction du lotissement du Tizé a permis une remise en valeur sommaire du manoir avant qu’il soit transmis au domaine communal de Thorigné-Fouillard. Depuis 2005, l'association Au bout du plongeoir, plateforme d'expérimentation dans les domaines de l'art, s'y est installée.

Entre Cesson-Sévigné et le Manoir de Tizé : des plans d'eau le long desquels le jogging est fort apprécié.
Entre Cesson-Sévigné et le Manoir de Tizé : des plans d'eau le long desquels le jogging est fort apprécié. © Maxime Guégnard

On peut faire une agréable boucle en marchant en partant du centre-ville de Cesson-Sévigné, en longeant les différents plans d'eau de la ville ou le golf de la commune.

 

5 forêts méconnues pour se balader à deux pas de Rennes

Pour se balader dans les bois, il y a bien sûr la légendaire forêt de Brocéliande ou encore l’immense forêt domaniale de Rennes. Mais d’autres petits coins de nature moins connus et moins fréquentés s’offrent aux promeneurs à deux pas de la ville. On vous emmène à la découverte de ces 5 bois sauvages, mystérieux ou méconnus , des itinéraires proposés par l'office du tourisme de Rennes

© Philippe Desmazes / AFP

le Bois de Soeuvres : aux portes de Rennes, entre Chantepie et Vern-Sur-Seiche, un vaste massif qui s’étend sur près de 195 hectares.

le Bois de la Motte sur la commune du Rheu : il occupe 20 hectares, juste à côté de l’Inra (L’institut national de la recherche agronomique). Il est la propriété de l’école Agrocampus Ouest et est géré en partenariat avec la commune, l’office national des forêts et Rennes Métropole. Un véritable laboratoire forestier qui compte une grande variétés d’essences d’arbres, dont certaines sont assez rares. 

le Bois de Cicé sur la commune de Bruz : au bord de la Vilaine, à côté du Golf et du domaine de Cicé-Blossac, le Bois de Cicé offre des paysages variés pour se balader et randonner sur les chemins forestiers, les bords du fleuve et des étangs. Comme le bois de Soeuvres, le Bois de Cicé a été un haut-lieu de la chouannerie pendant la Révolution française.

le Bois de la Sillandais  à Chavagne : au Sud-Ouest de Rennes, entre Bruz et Mordelles. Un site naturel d’intérêt écologique qui se découvre facilement au départ du bourg et de son église. Le Bois porte le nom du château de la Sillandais que l’on peut admirer avant de filer vers le Bois. Le bâtiment date du XVIIème siècle et est entouré de larges douves.

le Bois de Champagne à Pacé : le nom du bois vient en fait des Sires de Champagne qui ont fondé la paroisse au Moyen Âge. A l’entrée du bois, dont les sentiers longent parfois la rivière de la Flume,  affluent du fleuve Vilaine, des ruines d’un vieux moulin témoignent de ce passé. Le bruit de la rivière ainsi qu’une grande aire de pique-nique invitent à faire une pause à l’orée de la forêt. 

Si vous voulez découvrir tout ces lieux et bien d'autres en vélo et vtt :  Plus d'infos sur le site géovélo et visorando.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature sorties et loisirs confinement : envie d'évasion société