Rennes : une appli pour se balader dans l'histoire de la ville

Découvrir l'histoire de Rennes sur son téléphone portable en flânant. C'est ce que propose l'appli "Archives en poche". Elle géolocalise l'utilisateur et propose des archives vidéo d'événements qui se sont déroulés à proximité.

L'appli géolocalise l'utilisateur et lui propose des vidéos d'événements historiques qui se sont déroulés à moins de 100 mètres.
L'appli géolocalise l'utilisateur et lui propose des vidéos d'événements historiques qui se sont déroulés à moins de 100 mètres. © France 3 Bretagne
Remonter le temps en se baladant en ville. C’est ce que propose l’application "Archives en poche". Une fois téléchargée sur le téléphone portable, l’appli géolocalise le promeneur et lui propose de visionner des archives d’événements historiques, qui se sont déroulés à proximité. S’il se situe à moins de 100 mètres du lieu en question, l’utilisateur peut déclencher des vidéos issues du fonds de la cinémathèque de Bretagne.


Redécouvrir la ville


"L’idée est de redécouvrir la ville aux détours d’une promenade, en allant faire ses courses… avoir en tête que l’appli existe et se demander ce qui s’est passé", explique Yann Legay, de la société Wag Prod, conceptrice de ce projet. 

Pour l’instant, 15 moments historiques sont à découvrir : la venue de l’abbé Pierre dans un foyer de sans-abris près de la rue de Dinan en 1954, le retour de la Coupe de France au Stade Rennais en 1971, la grande inondation de 1966 ou encore les troupes défilant place de la Mairie pour la Libération en 1944...
 
Application "Archives en poche"

Richesse du contenu


"Les images ont été sélectionnées pour leur valeur documentaire, pour la richesse de leur contenu , pour leur esthétique et aussi pour ce qu’elles nous racontent." précise Jean-François Delsaut, chargé de mission à la cinémathèque de Bretagne.

La société de production Wag Prod a remporté un concours d’aide à la créativité lancé par Rennes Métropole. Cette bourse leur a permis de développer cette application. Elle est gratuite et pourrait s’étendre à d’autres villes bretonnes.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire culture tourisme économie