20éme édition de " jardin des arts " : l'art monumental sous le thème du l'art au naturel et du land'art à découvrir dans le parc du moulin d'Ar millin et dans les rues de Chateaubourg

Publié le
Écrit par catherine Jauneau et stéphanie Labrousse

Grâce à un groupe d'entrepreneurs mécènes, l'exposition en plein air "jardin des Arts" a permis en 20 ans de présenter gratuitement au public les œuvres monumentales de 130 artistes et près de 300 pièces de créateurs locaux et internationaux. Cette année, la ville, labellisée "Cité des sculpteurs" et le parc d'Ar millin ont choisi le thème de l'art naturel et du land'art pour sélectionner leurs invités.

En cette fin avril, en déambulant dans le parc d'Ar Millin, près du moulin du même nom, au cœur de la commune de Chateaubourg, non loin de Rennes, l'ambiance est à la quiétude et à la découverte. Ainsi, serpentant dans le parc, c’est une œuvre, faite de lattes de peuplier, flexible, qui semble chanter avec le vent et le doux balancement des arbres et dialoguer avec la nature. Une installation sculpturale créée par l’artiste Rainer Gross. Enigmatique ligne noire surgissant de l’eau, de la terre, cheminant dans les arbres. La structure traverse l’espace, comme un flux de passage.

Le flux pour illustrer la fuite du temps

 Rainer Gross explique : "Mes installations de type flux parlent du passage du temps et de sa fuite. Ici, j'ai été fasciné par la rivière qui contourne le parc. Cela m'a donné l'idée d'en tirer profit et de faire sortir le flux de la rivière et traverser le parc et de le faire  redisparaitre dans la rivière".

Ces œuvres ont été imaginées par leurs auteurs, sur place, dans le cadre de résidences d’artistes. Thème cette année, « l’Art au Naturel » et çà tombe bien…la nature, c’est LA source d’inspiration de Véronique Matteudi. Elle nous livre une scénographie autour du rêve, faite d’un entrelacement de clématites sauvages sur une structure en ronds d’acier. Invitation à rêver à un monde meilleur, plus à l’écoute de cet environnement qui nous entoure!

Cette création est apparue pendant le 1er confinement alors que tout était à l'arrêt, très au calme, avec un silence palpable, même dans la nature. Ce fut un rêve qui est apparu à ce moment là avec un changement de paradigme et de société où on pouvait se projeter dans quelque chose de différent.

Véronique Matteudi, sculptrice

Aux œuvres d’artistes de renommée internationale comme le britannique et landardiste Chris Drury se mêlent des créations emmenées par une jeune génération. Illustration avec les Rennais de l’atelier FEZI ( Fait main en gallo) De jeunes architectes qui militent pour des matériaux écologiques et locaux. En l’occurrence ici, les briques en terre crue. Des briques qui forment d’étonnants totems…d’authentiques nichoirs pour les mésanges charbonnières.

ça nous tenait à cœur que cette œuvre ait aussi une fonction et qu'on puisse à la fois parler d'émotion, de contemplation et faire vivre une expérience et créer un habitat par pour les hommes, mais pour les oiseaux.

Meven Delaunay, architecte et designer, ateleir FEZI

 

Toutes ces installations sont à découvrir à partir de dimanche et jusqu’au 15 septembre.  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité