Gratuité le dimanche, une expérience du Frac Bretagne pour renouer avec le public

Publié le
Écrit par Céline Serrano .

Comme toutes les institutions culturelles, le fonds régional d'art contemporain breton a souffert et souffre encore de la crise sanitaire. Pour donner envie au public de revenir se nourrir d'art, les expositions sont désormais accessibles gratuitement tous les dimanches.

"On a eu un beau dimanche, une belle fréquentation, on était très content." A la veille du deuxième dimanche de gratuité instauré avec l'ouverture de la nouvelle exposition le 21 janvier, le directeur du Frac Bretagne Etienne Bernard se réjouit. 250 visiteurs sont venus découvrir les nouvelles oeuvres, une centaine de plus qu'habituellement.

Impact de la crise sanitaire sur la consommation culturelle

"Depuis la réouverture le 20 mai 2020, la fréquentation est en berne. Pour 2021 on a enregistré une baisse de 30%." constate Etienne Bernard.

Entre confinements et restrictions, le public semble avoir perdu le chemin des musées, et pris de nouvelles habitudes pour se cultiver. "Les modes de consommation culturelle ont évolué extrêmement rapidement. L'accès numérique aux oeuvres a accentué le désir d'immédiateté. Pour nous les institutions culturelles, c'est difficile de s'y adapter. On teste des choses." précise-t-il.

La gratuité attire un public plus large

La gratuité totale n'est pas envisageable, en tout cas dans l'immédiat, parce que la billeterie représente 5 à 8% du budget du Frac. Mais l'expérience d'une gratuité tous les dimanches, journée de fréquentation majeure, s'appuie sur le succès de l'initiative du "premier dimanche du mois", menée notamment par la ville de Rennes depuis septembre 2013. La gratuité des musées ce jour-là a permis d'attirer un public plus large.

"On va prendre ce trimestre pour voir ce que ça donne, et éventuellement pérenniser" détaille Etienne Bernard.

C'est une exposition que l'on ressent dans son corps

Etienne Bernard

Basées sur des jeux de lumière et de forme, les installations proposées actuellement au Frac Bretagne sont accessibles à tous les publics. "Ce sont des œuvres qui embarquent dans un univers magique, immersif" décrit le directeur des lieux.

Lui, a une tendresse particulière pour [2,3], livre pop-up de l’artiste Tauba Auerbach entré dans la collection en 2021 et que le Frac Bretagne déploie pour la première fois à Rennes, du 21 janvier au 15 mai 2022. "J'étais comme un gamin en ouvrant les pages au moment de l'installation" se souvient-il. Une oeuvre au croisement de la littérature enfantine et d'un art minimal beaucoup plus abstrait.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité