5G à Rennes : les élus écologistes demandent un moratoire

Les élus écologistes rennais emboîtent le pas du mouvement initié par plusieurs maires de France et demandent un moratoire national sur la 5G. Au niveau local, un comité de suivi vient d'être constitué à la demande de la maire de Rennes pour évaluer les risques sanitaires de cette technologie.
 
Conformément au programme électoral des dernières municipales, un groupe de suivi sur l’impact de la 5G vient d'être mis en place à Rennes
Conformément au programme électoral des dernières municipales, un groupe de suivi sur l’impact de la 5G vient d'être mis en place à Rennes © J.Chapman - France 3 Aquitaine
Même sans 5G, les propos du président Macron, comparant les réfractaires à la 5G à des Amish, semblent avoir été reçus 5 sur 5 à Rennes. "L’écologie politique amène un projet de société différent et quand les tenants du vieux monde sont acculés, ils n’ont plus que la caricature pour frapper", rétorque Matthieu Theurier, co-président du groupe des élus écologistes et citoyens à la Ville de Rennes.

Son groupe politique vient d’ailleurs de rallier le groupe des maires français demandant un moratoire national sur la 5G. "Le président Macron s’y était engagé devant la conférence citoyenne, rappelle l’élu EELV (Europe Ecologie-Les Verts). Un moratoire devait être observé tant que l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail) n’avait pas terminé ses études sur l’impact sanitaire de cette nouvelle technologie."

Pourtant l’attribution des fréquences 5G aux opérateurs de téléphonie mobile commencera dès la fin septembre 2020, alors que les résultats des travaux de l’ANSES ne seront livrés qu’en 2021. 
 

A Rennes, un groupe de suivi pour étudier les impacts de la 5G


Côté local, la maire de Rennes, Nathalie Appéré, a confié à Pierre Jannin, conseiller délégué au numérique et à l’innovation, la mise en place d’un groupe de suivi sur l’implantation de la 5G.
 
A noter que Pierre Jannin est également directeur de recherche à l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale). Ce groupe de suivi devra déterminer l’impact sanitaire et environnemental de l'implantation de la 5G. C’était un des engagements demandés par les Verts aux socialistes rennais lors des discussions d’entre deux tours aux dernières élections municipales. Dans un tweet, l'élu demande aux opérateurs de suspendre le déploiement de la 5G en attendant la fin du travail de la commission de suivi.
 
La composition de ce groupe de suivi n’est pas encore déterminée. Outre les experts de la question, il pourrait s’ouvrir aux citoyens qui souhaitent s’emparer de la question.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
téléphonie économie europe écologie les verts politique