À l'Université, les étudiants passent leurs examens, et se contrôlent positifs à la sortie

Publié le Mis à jour le
Écrit par LL avec GB
Deux étudiants ont été testés positifs à la sortie de leur examen ce mardi 4 janvier.
Deux étudiants ont été testés positifs à la sortie de leur examen ce mardi 4 janvier. © France 3 Bretagne

Le ministère de l’enseignement supérieur l’avait annoncé quelques semaines plus tôt : les examens se tiendront en présentiel à l’Université. Le risque, souligné par le syndicat Union Pirate, étant de voir des étudiants positifs à la Covid être présents aux épreuves. Ce mardi 4 janvier, sur cinq tests réalisés, deux étudiants se sont contrôlés positifs à la sortie de l’amphi.

C’était le risque. Des étudiants, quatre jours après avoir fêté la Saint-Sylvestre, positifs à la Covid et présents pour leurs examens du premier semestre. Ce mardi 4 janvier, à la sortie d’un partiel de communication, deux étudiants ont été testé positifs lors d’un auto-test.

"C’est un test qu’on a fait pour voir, et deux tests sur cinq sont revenus positifs. Et on était ce matin dans le même amphi", émet Gwenole Bourrée de l’Union Pirate, syndicat majoritaire sur le campus de Rennes 2. Et d’ajouter : "Il y a une réelle inquiétude de la part des étudiants". Les syndicats craignent une contamination massive des étudiants pendant leurs examens de fin d’année.

Selon un sondage réalisé par l’Union Pirate auprès de 3 000 étudiants (le campus en compte 21 000), 82% d’entre eux, "sont stressé.e.s, inquiet.e.s ou  craignent pour leur santé”. “Nous ce qu’on avait demandé c’est que les examens passent en distanciel la semaine prochaine ou ultérieurement mais dans l’absolu ce sera très compliqué", regrette Gwenole Bourrée.

En effet, c'est une solution que ne semble pas envisager l'Université. Le rectorat assure que "la présidence de Rennes 2 respecte la circulaire ministérielle en proposant une nouvelle session Covid". Les étudiants absents en raison d’un test Covid positif ou parce qu’ils sont cas contact, pourront effectivement se présenter à une nouvelle session qui devrait se tenir en mars ou en avril.

Une place et un rang sur deux dans les amphis

"Organiser des examens en distanciel ça demande tout un dispositif et ce n’est évidemment pas le lundi matin au dernier moment qu’on peut changer, commence Nadia Dupont, vice-présidente de l'offre de formation à l'Université. Les cours ayant eu lieu en présentiel tout le semestre, ça nous semblait logique d’avoir cette continuité-là". Elle assure qu'un dispositif sanitaire a été mis en place. "De toute façon, on est en condition spéciale dans les amphis, une place sur deux et un rang sur deux. En plus il y a tous les gels disponibles pour les enseignants et les surveillants", détaille-t-elle.

Les examens en présentiel, "ça fait du bien"

Ce maintien des examens en présentiel réjouit certains étudiants. Un jeune qui sort de son partiel confie : "ça fait deux ans que je n’ai pas passé d’examen en présentiel et ça fait du bien de retourner dans les amphis, d’avoir des vraies conditions de présentiel". Une autre étudiante ajoute : "on n’a passé ni nos  examens de première année, ni notre bac en présentiel, alors oui ça fait du bien". 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.