Agression au couteau dans une boucherie à Rennes. Deux hommes mis en examen pour meurtre

Mardi 18 juin, un homme de 47 ans est décédé dans la soirée à Rennes après une agression au couteau, survenue dans une boucherie afghane de la rue Vaneau. Les deux mis en cause ont été mis en examen pour meurtre. Un différend familial serait à l'origine de la rixe.

Une agression au couteau a fait un mort et un blessé grave mardi 18 juin à Rennes. Selon les premiers éléments de l'enquête, dans la soirée, un homme de 47 ans, de nationalité afghane, se serait présenté armé d'une machette dans une boucherie afghane adjacente à la rue de Brest à Rennes, tenue par son beau-frère, avec qui il avait un différend d'ordre familial.

16 coups de couteau, un mort et un blessé grave

Dans la rixe, l'homme armé de la machette blesse grièvement au bras un autre homme, âgé de 43 ans, avant de recevoir à son tour plusieurs coups de couteau. Il décède peu de temps après de ses blessures par arme blanche. Selon le Procureur de la République de Rennes, "l’autopsie réalisée révèle l’existence de 16 coups de couteau."

Deux hommes mis en examen pour meurtre

Deux hommes, le gérant et le salarié de la boucherie, nés en 1981 et 1996, de nationalité afghane, ont été interpellés et placés en garde à vue. Une information judiciaire confiée à un juge d’instruction a été ouverte. "Les deux mis en cause ont été mis en examen sous la qualification de meurtre. Sur réquisitions conformes du parquet, l’auteur présumé des coups de couteau (salarié de la boucherie) a été placé en détention provisoire et son frère (gérant de la boucherie) a été placé sous contrôle judiciaire", a précisé le Procureur de la République de Rennes. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité