Mardi 18 juin au soir, un homme de 47 ans est mort poignardé dans une boucherie afghane de Rennes. Selon les premiers éléments d'investigation, il s'agit d'une dispute familiale. La victime était entrée dans le commerce armée d'une machette. Les gardes à vue se poursuivent.

Le drame familial s'est déroulé à Rennes ce mardi 18 juin peu après 19h30. "Un homme né en 1977, de nationalité afghane, se serait présenté armé notamment d’une machette, d’un gomme-cogne et d’un taser dans une boucherie afghane tenue par des membres de sa famille" nous informe le Procureur de la République de Rennes, Philippe Astruc, à la suite des investigations conduite par la DIPN (division de la criminalité territoriale) de Rennes.

16 coups de couteau

"Il s’en serait suivi une altercation à l’occasion de laquelle il aurait blessé au bras un employé de la boucherie né en 1981 (qui a été opéré aujourd’hui et est toujours hospitalisé) et aurait reçu à la suite plusieurs coups de couteau. Il devait décéder sur place à 19.37."

À lire aussi : Un homme de 47 ans meurt poignardé dans une boucherie à Rennes

Le gérant de la boucherie et son employé, qui est membre de sa famille, nés en 1981 et 1996, de nationalité afghane, ont été interpellés et placés en garde à vue comme pouvant être les auteurs des coups de couteau mortels.

"L’autopsie réalisée ce jour révèle l’existence de 16 coups de couteau, précise le Procureur. Le motif de cette altercation paraît se situer dans un contentieux familial qui reste à préciser. Les deux mis en cause font valoir leur droit au silence."

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité