Apprentissage du chinois à Rennes : un accès limité

Tous les matins, cette classe de primaire étudie le chinois / © France 3 Bretagne
Tous les matins, cette classe de primaire étudie le chinois / © France 3 Bretagne

En 40 ans, Rennes est devenu un pôle d'enseignement d'exception du chinois. Cette langue très tendance, est devenue la cinquième la plus enseignée. Seul problème pour les lycéens qui voudraient s'y mettre notamment au lycée Emile Zola de Rennes, il n'y a plus de dérogation de secteur. 

Par Emilie Colin

Le chinois a le vent en poupe. Cette langue, désormais la cinquième la plus enseignée, ouvre des portes. A Rennes, on l'étudie au primaire, au collège et lycée. Depuis 1979 une convention lie ld'ailleurs le lycée Zola et le lycée Jinan (capitale de la province du Shandong). L'engouement est tel que cela se bouscule au portillon.

Plus de dérogation de secteur

Certains élèves sont pourtant pénalisés notamment ceux hors du secteur du lycée Emile Zola, l'unique lycée public du département à proposer le chinois. Depuis trois ans, les règles ont changé, il n'y a plus de dérogation. Sarah fait partie des déçus car elle aurait aimé pouvoir bénéficier de cet apprentissage. Elle évoque même une remise en cause du principe "d'égalité des chances".

Apprentissage du chinois à Rennes : accès limité à Rennes
C. Carlier, B. Van Wassenhove, D. Lefebvre


Ying Xiong, le héros

Sébastien a eu la fameuse dérogation. Depuis, il vit en Chine où il travaille pour un journal pékinois. A 18 ans, il est parti seul dans ce pays, afin de se perfectionner. Sa maîtrise de la langue est telle qu'il a remporté un concours linguistique diffusé à la télévision chinoise. Le documentaire "Ying Xiong, le héro" revient sur son itinéraire, de Rennes, à Pékin.

Extrait du documentaire "Sébastien le héros en Chine"
Un film de Pierrick Guinard

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus