Barrage de la Rance : EDF appelle les passionnés de paddle à la vigilance

Des paddles se sont introduits, à plusieurs reprises, dans la zone interdite du barrage de la Rance. Une imprudence qui aurait pu causer une catastrophe. 

Le risque d'incident est très important au niveau du barrage de la Rance.
Le risque d'incident est très important au niveau du barrage de la Rance. © IPA Agency/Maxppp
EDF constate une augmentation du nombre d'intrusions de paddles dans la zone interdite située de part et d'autre du barrage de la Rance (35). Cette délimitation est fixée depuis mars 2016 par un arrêté préfectoral maritime et a pour but de garantir la sécurité de tous. Ainsi, la navigation, la baignade et les activités nautiques et subaquatiques n'y sont pas autorisées.

La mer monte et descend deux fois par jour, de quoi enjouer les fans de paddle. L'usine marémotrice de la Rance exploite cette variation du niveau de la mer pour produire de l'électricité. A deux reprises ces derniers jours, des paddles se trouvaient à côté des vannes du barrage, dans la zone interdite. 

Ces vannes peuvent s'ouvrir à n'importe quel moment et libérer jusqu'à 9 600 m3/s d’eau. Le dispositif de prévention de EDF est intervenu sur place afin de remédier à cette situation dangereuse. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport