Les Bleus : le maillot “deux étoiles” version bretonne, ne pourra plus être vendu

le maillot des Bleus à la sauce bretonne / © Breizh Club
le maillot des Bleus à la sauce bretonne / © Breizh Club

La petite entreprise rennaise Breizh club, portée par deux jeunes a lancé son tee-shirt à deux étoiles, après la victoire des Bleus. Pendant 2 semaines, les commandes ont afflué, mais c'est terminé. L'entreprise ne fabriquera plus ce maillot, elle est accusée de concurrence déloyale.
 

Par Sylvaine Salliou


Ils sont deux, Maÿlis et Mathias et n'ont pas beaucoup dormi depuis la victoire des Bleus au Mondial...  Car ils ont eu la bonne idée de lancer leur propre maillot juste après la compétition. Un maillot appelé Breizhizou à deux étoiles, un tee-shirt bleu, sur lequel ils ont apposé deux étoiles surmontant un goéland. Le succès a été immédiat. "Depuis sa sortie, nous avons travaillé sans relâche, jours et nuits pour trouver des solutions à chaque problématique à laquelle le nombre de ventes nous a confronté", écrivent les deux créateurs de Breizh Club, Mathias et Maÿlis, sur les réseaux sociaux.   

Mais c'est terminé.
 
 

L'aventure du maillot des bleus à la mode Breizh s'arrêtera là


Ils expliquent à leurs clients pourquoi ils ne pourront plus honorer les commandes. Parce qu'ils sont accusés de "concurrence déloyale/parasitisme économique, par beaucoup beaucoup plus grands" qu'eux, sous-entendu Nike, le partenaire officiel des Bleus et créateur du maillot officiel de l'équipe de France. 

Les deux jeunes chefs d'entreprise ont donc décidé d'arrêter la fabrication de ce maillot, estimant ne pas avoir "les ressources nécessaires pour faire le poids, sans risquer de mettre en péril tout le travail fourni depuis 2 ans".


Le maillot officiel coûte 140 euros... 3 euros à produire


Breizh Club, lancée il y a deux ans, va poursuivre la production des autres vêtements dans son atelier d'impression à Rennes et va rembourser les personnes qui avaient commandé le Breizhizou, "dans un délai de sept à dix jours".   


Le maillot officiel, vendu 140 euros l'unité et fabriqué en Thaïlande, ne sera pas disponible avant la mi-août. Selon le Journal du dimanche, il coûte moins de 3 euros à produire.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Un procès pour essayer d'éclairer la mort de Clément Méric

Les + Lus