"C'est complètement irrationnel", la rockambolesque folie du vinyle s’invite à l’occasion d’une vente aux enchères exceptionnelle

Une partie des 20.000 vinyles de l'ancien disquaire rennais Rockin'Ronnie était en vente aux enchères ce lundi 29 avril 2024. Les nombreux collectionneurs qui ont fait le déplacement témoignent de l’engouement indémodable pour le vinyle.

860 euros pour un album des Beatles de 1964 ou encore une intégrale de Brassens à 2.000 euros. Les enchères qui se tenaient ce lundi 29 avril 2024, à Rennes, ont attiré de nombreux amateurs de vinyles. 

178 lots étaient proposés à la vente, un premier best of des 20.000 vinyles de Ronnie Lucas, alias Rockin’Ronnie, un célèbre disquaire rennais et homme aux multiples vies "rockambolesques".

Le reportage de Gilles Le Morvan et Bruno Van Wassenhove :

durée de la vidéo : 00h02mn19s
Un reportage de Gilles Le Morvan et Bruno Van Wassenhove ©France 3 Bretagne

"C'est complètement irrationnel"

"Il y a 1.000 et une façon d’écouter de la musique mais ma préférence, c’est le son du 45 tours dans le jukebox vinyle." Frédéric est reparti de la vente avec deux 45 tours. Comme pour presque toutes les personnes présentes, le vinyle est indétrônable, le graal, quand il s’agit d’écouter de la musique.

"C'est complètement irrationnel, développe Loïc, un collectionneur venu de Lomener dans le Morbihan. On y met tous ses souvenirs d’enfance. Et puis l’objet en lui-même est intéressant."

À LIRE : PORTRAIT. Il vend des vinyles dans une ancienne station-service des Monts d'Arrée

Une mode qui dure et perdure dans la capitale bretonne. "Rennes a bénéficié de disquaires très connus comme Rockin’Ronnie, explique Seb, un disquaire rennais de la nouvelle génération qui a parié à raison sur le succès intarissable des petites galettes noires. Les gens ont toujours été attachés aux vinyles ici. Là où tout le monde lâchait un peu l’affaire, il était toujours possible à Rennes de trouver du vinyle là où c’était une époque désertique."

En 2022, il s'est vendu plus de 5 millions de vinyles en France, c'est trois fois plus qu'en 2016.

"La poésie du farfouillement"

Autre plaisir et pas des moindres du vinyle : "la chasse", comme l’appelle Loïc. Cette drogue "de trouver, débusquer" LE vinyle. Benoît parle, lui, de "la poésie du farfouillement, de revenir avec ce à quoi on n’avait pas pensé en débarquant dans la boutique."

Pour les passionnés, les enchères de la collection de Ronnie se poursuivent en ligne. Une foire aux disques est également annoncée ce dimanche 5 mai à Rennes.

(Avec Gilles Le Morvan et Krystel Veillard)

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité