Catherine, Mustapha, Yannick, Habib, Annie: ils ont tous en eux quelque chose de Johnny

Un fan de Johnny sur son balcon, après avoir appris la mort de son idole / © NICOLAS TUCAT / AFP
Un fan de Johnny sur son balcon, après avoir appris la mort de son idole / © NICOLAS TUCAT / AFP

Emmanuel Macron l’a écrit dans son hommage: les Français ont tous en eux quelque chose de Johnny Hallyday. Sur le marché de Sainte-Thérèse à Rennes, les mots des passants comme des commerçants l’ont vérifié.

Par Stéphane Grammont

12h20. Sur le marché du quartier Sainte-Thérèse à Rennes, réputé tant pour sa mixité que pour la qualité de ses produits, les marchands commencent à remballer.

Johnny Hallyday, on n’en a pas tant parlé que ça. On trouvera même certains commerçants, bien que lève-tôt, qui n’ont pas su la triste nouvelle.

Mais en tendant le micro, rare sont ceux qui n’ont rien à dire.
Rennes: ils ont tous quelque chose de Johnny

De Yannick, qui l’écoutait « comme tout le monde, à la radio », jusqu’à Mustapha, qui - mariole- indique avoir « mis ses bananes à un euro » pour saluer l’artiste.

C’est triste qu’il parte maintenant, alors qu’il avait encore beaucoup de messages à passer

C’est Annie, qui ramasse des invendus pour les donner, via une association, à ceux qui en ont besoin, qui ce matin a le plus d’émotions.

« Il m’a soutenue dans les moments les plus difficile, à la mort de mon fils en 2002 » raconte-t-elle la larme à l’œil, « ses chansons m’ont donné de l’espoir, de pouvoir dire qu’il peut encore se passer de belles choses ».

À chacun des concerts de Johnny Hallyday auquel elle a assisté, elle est ressortie avec une nouvelle énergie.

« Mais heureusement ses chansons sont encore là » estime Sylvie, la mareyeuse de Saint-Cast, « on les écoutera juste différemment ».

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Téléthon : "Singin'in the Rennes"

Près de chez vous

Les + Lus