Centre d'entraînement du Stade Rennais : des propositions plus vertes mais toujours contestées

Il aura fait couler beaucoup d’encre et hurler de nombreux opposants. Le projet d’extension du centre d’entraînement du Stade Rennais a été revu à la baisse. Si certains contestataires semblent plus emballés par cette nouvelle version, d’autres n'y adhèrent toujours pas.

D'après le projet d’extension du centre d’entraînement du Stade Rennais, les jardins ouvriers de la Prévalaye deviendraient des parkings.
D'après le projet d’extension du centre d’entraînement du Stade Rennais, les jardins ouvriers de la Prévalaye deviendraient des parkings. © David Poisot-CSP

Mardi 2 février, le Stade Rennais a présenté trois nouveaux scénarios pour un éventuel agrandissement de son centre d’entraînement de la Piverdière sur le site de la Prévalaye à Rennes. Face aux levées de boucliers suscitées par le premier projet, le club de foot envisage une baisse significative des surfaces nécessaires. Il s'agirait de "deux nouveaux terrains contre cinq prévus dans l’expression de besoin initiale", explique la direction du club dans un communiqué.

Une des versions convient aux élus EELV

 

Du côté des élus écologistes, l’un des scénarios paraît acceptable. "On est rassurés, avoue Matthieu Theurier, élu EELV (Europe Ecologie les Verts) à la métropole de Rennes. Le projet diminue de 75% par rapport à ce qui était prévu initialement. On n’est plus que sur une extension d’environ 3 ha contre 12 envisagés précédemment."

 

L’élu se félicite que le club de foot ait entendu les demandes d’un certain nombre d’associations.

La version où l’extension se fait vers l’est, en bordure de rocade nous convient. Les  nouveaux bâtiments sont construits à la place des anciens, des constructions en bois et des toitures végétalisées sont prévues.

Matthieu Theurier

Mais les élus écologistes restent vigilants, tient-il à préciser.

 

Vue satellite du site concerné
Vue satellite du site concerné © Google maps

 

"Pourquoi le centre d'entraînement du Stade Rennais a-t-il besoin d’une extension ?"

D’autres opposants ne trouvent toujours pas leur compte dans ces nouvelles options d’extension et y voit du greenwashing. "Depuis le début, on demande pourquoi le centre d'entraînement du Stade Rennais a besoin d’une extension, s’agace Céline Vervale du collectif de sauvegarde de la Prévalaye. Et nous n’avons toujours pas la réponse."

"La Prévalaye est une terre riche. Le centre d’entraînement actuel a déjà été construit sur d'anciennes terres maraîchères, poursuit David Poisot, lui aussi membre du collectif de sauvegarde de la Prévalaye. Là, il est question de transformer des jardins ouvriers en parking !"

 

"On ne comprend pas pourquoi cette nouvelle structure n’est pas envisagée sur des terres déjà artificialisées, comme celles disponibles route de Sainte-Foix, tout près de la Piverdière", conclut Céline Vervale.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stade rennais fc football sport écologie environnement europe écologie les verts politique