• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Centre de rétention de Rennes : le retenu qui s'était cousu la bouche a été expulsé

Le centre de rétention à Rennes / © France 3 Bretagne
Le centre de rétention à Rennes / © France 3 Bretagne

Un homme enfermé au centre de rétention de Rennes s'était cousu la bouche pour protester contre ses conditions de vie  dans le centre et réclamer des soins. Il a été expulsé dans la nuit du 4 au 5 août. 

Par France 3 Bretagne

Un Géorgien d’environ 45 ans avait cousu ses lèvres pour alerter sur les conditions de son enfermement au centre de rétention administrative de Rennes (CRA). En France depuis six ans, il vivait seul et avait choisi la Bretagne. Il était retenu au CRA depuis le 21 juillet dernier, expulsable vers son pays d'origine. 
 

Il avait justifié son geste expliquant "Je suis en train de mourir de l’intérieur. J’ai été opéré en France mais mes problèmes de santé se sont aggravés. Je ne sais pas si je peux être soigné en Géorgie, même si les soins sont disponibles je ne pourrais pas y avoir accès car ils sont très chers." 

Ses co-retenus avaient alerté le CRA sur sa situation car le Géorgien ne pouvait plus s'alimenter correctement.
 

Expulsé 


Jeudi dernier et selon la CIMADE (Comité inter mouvements auprès des évacués) présente au centre de rétention, l'homme a pu rencontrer des médecins. Il s'est décousu la bouche lui-même. Il a finalement été expulsé dans la nuit du samedi 4 au dimanche 5 août, sans en avoir été notifié. À Rennes, les retenus ne sont pas prévenus de leur départ. 

Toujours selon la CIMADE, c'était la première fois qu'un retenu se cousait la bouche, même si des cas d'auto-mutilations ont déjà été constatés. 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Réaction de Gérard Lahellec, vice-président de la région Bretagne en charge des transports

Les + Lus