• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Chantier du métro à Rennes : les archéologues font ressurgir le passé

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

Place Saint-Germain à Rennes, le chantier de la future station de métro est occupé depuis la mi août, par les archéologues, qui mènent des fouilles préventives. Ils ont trouvé des vestiges du Moyen-Age. Mais plus inhabituel, ils ont fait ressurgir un passé récent et émouvant 

Par Krystell Veillard

Aujourd'hui c'est une place bien connue à Rennes et bientôt elle accueillera une station de métro. Mais avant la nuit du 8 au 9 juin 44, la place Saint Germain n'était qu'une petite placette avec un lacis de maisons, d'arrière cour et d'ateliers, un quartier totalement détruit par les bombardements Alliés de la seconde guerre mondiale. Toute cette vie enterrée refait surface grâce aux fouilles archéologiques préliminaires au chantier du métro.

Une vie arrêtée après les bombardements du 8 au 9 juin 44


Car sous la place actuelle, ce sont des maisons effondrées qui apparaissent, avec à l'intérieur des objets de la vie quotidienne, vaisselle cassée, chandelier et même réveil et montres arrêtés à l'heure même où les bombes sont tombées. Des habitations abandonnées suite à l'incendie provoqué par les bombardements de cette fameuse nuit. Des trouvailles appartenant à une histoire récente... émouvantes et très inhabituelles pour les archéologues, qui travaillent sur ce chantier entamé au mois d'août. 
Ces fouilles sont par ailleurs assez exceptionnelles à Rennes, c'est la première fois que les chercheurs se penchent sur un quartier médiéval, avec des maisons à pans de bois. Ils recherchent en particulier des remparts de la ville qui devaient se situer sur cette place, où on a déjà localisé une porte d'entrée de la ville lors de fouilles précédentes.

Ouverture au public pour les Journées du patrimoine


Ce chantier de 5 mois, va durer jusqu'en janvier 2015. Il devrait permettre de retracer l'histoire du quartier, de l'évolution de l'urbanisme au cours des ans, de la densification en particulier avec l'arrivée d'un petit peuple ouvrier au 19è siècle, puis des modifications du quartier liés à l'assainissement, l'installation du tout à l'égoût et des réseaux d'eau. Les chercheurs attendent encore par ces fouilles, de mieux connaître l'histoire du cours de la Vilaine. 

Ce chantier de fouilles de la Place Saint-Germain, comme celles des portes Mordelaises à Rennes ou celles de Chavagne seront ouvertes au public lors des toutes prochaines journées du patrimoine, ce week-end, les 20 et 21 septembre.

Le reportage à Rennes sur les fouilles de la place Saint-Germain - images Bruno Van Wassenhove

Rennes : fouilles archéologiques place St-Germain

Interviews :
- Laurent Beuchet, responsable des fouilles archéologiques de la Place Saint-Germain
- Céline Belanger, archéologue Inrap

A lire aussi

Sur le même sujet

French Touch - Miossec

Les + Lus