Chants homophobes en tribune : le Stade Rennais écope de 70 000 euros d'amende

La Ligue de Football Professionnel a condamné le Stade Rennais à 70 000 euros d'amende pour l'apparition de fumigènes et des chants homophobes en tribune, lors du match Rennes-Nantes du dimanche 1er octobre.

Des chants homophobes avaient été entonnés lors du derby régional entre le Stade Rennais et le FC Nantes le 1er octobre dernier.

Les supporters rennais du Kop, hués par une partie du public, avaient également déployé une banderole ciblant Mathis Abline, le jeune attaquant rennais prêté au FC Nantes.

La LFP, saisie immédiatement, a statué lors de la réunion de la commission de discipline ce mercredi. Elle condamne le club, qui avait immédiatement dénoncé ces actes, a une amende de 70.000 euros pour l'" usage d'engins pyrotechniques et expressions orales constatée".

Le 5 octobre dernier, le PSG a écopé par la même commission de discipline de la fermeture de la tribune Auteuil pour un match ferme pour des chants homophobes en tribune lors du match contre l'OM. Quatre joueurs avaient repris ces refrains insultants. Ils ont été sanctionnés d'un match avec sursis.