Le compositeur Julien Gauthier tué par un grizzly lors d'une expédition au Canada

Julien Gauthier enregistrait les sons de la nature pour composer ses créations musicales / © Capture Facebook Julien Gauthier
Julien Gauthier enregistrait les sons de la nature pour composer ses créations musicales / © Capture Facebook Julien Gauthier

Le compositeur et artiste associé à l'Orchestre Symphonique de Bretagne Julien Gauthier est décédé le 15 août au Canada. Ce compositeur et preneur de son de 44 ans, a été tué dans son sommeil par un grizzly. Il était en voyage dans le grand Nord pour enregistrer des sons et faire des photos.

Par Thierry Peigné


C'est en plein sommeil que le drame s'est déroulé. Selon la gendarmerie royale canadienne citée dans Le Parisien, Julien Gauthier et Camille, l'amie qui l'accompagnait dans cette aventure, ont été surpris sur leur campement, réveillés par un grizzly. L'ours aurait saisi l'homme de 44 ans au cou et à l'épaule avant de l'emporter dans la forêt. Son corps a été retrouvé le lendemain.

Les deux Français étaient à Tulita, le long du fleuve Mackenzie, dans le grand-Ouest canadien, au moment de l'attaque.
 

En voyage pour allier découverte et travail

Julien Gauthier, habitait la Seine-Saint-Denis. Il était compositeur et preneur de son. À 44 ans, il réalisait un de ses rêves : "descendre, en autonomie, le fleuve Mackenzie en canoë-kayak, depuis Fort Providence jusqu'à Inuvik (environ 1 500 km) dans le grand nord canadien" comme le détaille leur projet de voyage détaillé sur la plateforme de financement participatif KissKissBankBank. Julien était parti avec Camille Toscani, une scientifique, spécialiste des animaux marins pour cette aventure d'une trentaine de jours, au mois d'août et septembre.

"Julien et Camille n'ont jamais voulu que ce projet ne soit qu'un simple voyage, mais ont eu le souhait de pouvoir le concilier avec leurs savoir-faire, leurs métiers ..." peut-on lire sur l'exposé de leur projet. "Pendant l'aventure, Julien enregistrera et s'inspirera des sons insolites qu'il entendra là-bas et Camille prendra des photos."

À son retour, l'artiste devait composer une création "à partir de cette inspiration" puis "créer un mini-concert/installation autour de ce projet, avec des photos de Camille en exposition" en région parisienne. 
 

Un artiste associé à l'Orchestre de Bretagne

Ce lundi soir, Marc Feldman, l'administrateur de l'Orchestre Symphonique de Bretagne, rend hommage sur Facebook à Julien Gauthier, en tant qu'artiste associé à l'ensemble musical. Il parle "d'un homme sensible, généreux et talentueux que beaucoup parmi nous ont eu la chance de connaître par son travail et le don de son amitié". Et d'ajouter que "son œuvre était fidèle à son esprit curieux, humble devant la vaste puissance et beauté de la nature. Il voulait avant tout transmettre par sa musique au public son amour et son respect pour la nature". 

En 2018, le preneur de son avait enregistré des sons pendant cinq mois aux côtés des scientifiques en mission aux îles Kerguelen en Antarctique. Il en avait retiré une création, la "Symphonie australe" jouée par l'Orchestre Symphonique de Bretagne et diffusée sur France Musique.

En janvier 2019, toujours en association avec l'Orchestre de Bretagne, Julien Gauthier avait passé un mois au sémaphore du Créac'h sur l'île d'Ouessant. Il en avait tiré des sons et une composition "Ar Gwalarn" (le nord-ouest en breton), une pièce de musique de chambre pour trio à cordes (violon, alto, violoncelle), flûte et harpe, qui avait été jouée à Penmarc'h dans le Finistère en mai dernier ainsi qu'à l'opéra de Rennes en juin.
 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus