Coronavirus : "huit sapeurs-pompiers sont en quatorzaine" témoigne une personne résidant dans la caserne de Rennes

L'activité au sein de la caserne Saint-Georges de Rennes est perturbée depuis la confirmation de deux cas de coronavirus samedi, un sapeur-pompier et sa compagne. Une personne résidant dans le centre de secours témoigne : "huit sapeurs-pompiers sont en quatorzaine" par mesures de précaution.
La caserne Saint-Georges de Rennes est fermée depuis samedi, suite à l'annonce de deux cas de coronavirus concernant un sapeur-pompier et sa femme résidant dans ce centre de secours.
La caserne Saint-Georges de Rennes est fermée depuis samedi, suite à l'annonce de deux cas de coronavirus concernant un sapeur-pompier et sa femme résidant dans ce centre de secours. © France télévisions
Le couple logé dans la caserne Saint-Georges de Rennes - un sapeur-pompier et une femme travaillant à la clinique de la Sagesse - et diagnostiqué positif au coronavirus a-t-il contaminé d'autres résidents du centre de secours ? La question se pose et inquiète certains.
Alors que l'Agence régionale de Santé a indiqué ce dimanche matin avoir identifié "moins de 10 cas contacts parmi les sapeurs-pompiers", une personne se trouvant à l'intérieur de la caserne a accepté de témoigner anonymement sur la situation. 

Selon elle, "huit sapeurs-pompiers sont actuellement en quatorzaine. Ils restent confinés chez eux". La raison ? "Ils ont été en contact avec le couple contaminé par le coronavirus. Pourtant, d'autres personnes comme moi ont aussi cotoyé ces deux collègues malades. On ne nous a pas demandé de rester confinés" s'étonne-t-elle.


"Nous faisons attention à limiter les contacts entre nous"

S'il ne présente pas de symptômes particuliers liés à une éventuelle contamination, notre contact à l'intérieur de la caserne souligne que ce n'est pas le cas de tout le monde : "un voisin au quatrième étage porte un masque. On entend certains collègues tousser. Je ne sais pas si ça peut avoir un rapport avec le coronavirus. Dans tous les cas, nous faisons attention à limiter les contacts entre nous". 

Aucun occupant du centre de secours Saint-Georges n'a pour l'heure été testé pour détecter une éventuelle contamination au coronavirus. Seule mesure : "huit personnes ont été contactées par des épidémiologistes" pour un premier diagnostic précise l'Agence régionale de Santé. 

Suspendues samedi, jour de l'annonce des deux cas confirmés de coronavirus à Rennes, les interventions des sapeurs-pompiers au départ de la caserne Saint-Georges ont repris. "Le centre d’incendie et de secours de Rennes Saint Georges a été réintégré dans le dispositif opérationnel ce matin" détaille Jean-Luc Chenut, président du Service départemental d'incendie et de secours d'Ille-et-Vilaine.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société