Covid. En Bretagne, l'Ille-et-Vilaine est officiellement en rouge comme 42 départements en France

Publié le Mis à jour le
Écrit par La rédaction avec Matti Faye

Le Premier ministre Jean Castex a indiqué ce vendredi 11 septembre que 42 départements étaient classés en zone de circulation active du coronavirus. En Bretagne, cela concerne uniquement le département de l'Ille-et-Vilaine.

Le Premier ministre Jean Castex a pris la parole en fin de journée ce vendredi 11 septembre à l'issue d'un conseil de défense pour faire un point sur l'évolution de l'épidémie de coronavirus dans notre pays.

Il a notamment annoncé une réduction de la durée d'isolement, de 14 à 7 jours. Le Premier ministre a également indiqué que 42 départements étaient désormais classés en rouge, pour une circulation active du virus.

"Ce classement n'emporte pas de conséquence automatique mais il permet aux préfets en lien avec les autorités sanitaires et des élus locaux de déclencher des mesures supplémentaires de réduction des risques, notamment sur le port du masque, les rassemblements sur l'espace public, les grands événements ou les horaires d'ouverture de certains commerces", a souligné le chef du gouvernement.

Le Premier ministre n'a pas donné le détail des départements classés rouge lors de sa prise de parole. Mais peu avant 20h, le ministère de la Santé a diffusé une carte détaillée des 42 départements concernés, 12 de plus que la semaine dernière.
 
En Bretagne, seul un département est en rouge. Il s'agit de l'Ille-et-Vilaine, classée en zone de circulation active du virus (ZCA) depuis ce 11 septembre. 
  


Pourquoi un département est-il classé rouge ?

Pour déterminer quels départements doivent passer au rouge, le gouvernement s'appuie principalement sur le taux d'incidence, c'est-à-dire le nombre de personnes infectées sur une semaine pour 100 000 habitants. 

"Une zone de circulation active du virus se caractérise principalement par un taux d’incidence supérieur à 50 pour 100 000 habitants et une dynamique épidémique défavorable", précise le ministère de la Santé sur son site. "Toutefois, par anticipation (ex. : si le département a un taux d’incidence très proche de 50 pour 100 000 habitants et en augmentation) et pour des raisons de cohésion territoriale (ex. : si le département est proche d’un autre département avec un taux d’incidence élevé), le département peut être classé en ZCA à partir d’un taux d’incidence supérieur à 30 pour 100 000 habitants", ajoute le ministère.

Selon les données issues du système d'informations de dépistage (SI-DEP) et mises à disposition par Santé publique France, l'Ille-et-Vilaine est la seule à franchir le seuil de 50 pour 100 000 habitants, sur la période du 31 août au 6 septembre. Le département se situe à 78,9 personnes infectées pour 100 000 habitants. 
   

Taux d'incidence pour 100 000 habitants : 42,8 en Bretagne

  • 78,9 cas pour 100 000 habitants en Ille-et-Vilaine au 11 septembre
  • 21,7 cas pour 100 000 habitants dans le Finistère au 11 septembre
  • 35,3 cas pour 100 000 habitants dans le Morbihan au 11 septembre
  • 18,8 cas pour 100 000 habitants dans les Côtes-d’Armor au 11 septembre