Le dépôt pétrolier de Vern-sur-Seiche débloqué ce mardi matin

La préfète de la région Bretagne, préfète d’Ille-et-Vilaine a décidé de faire procéder ce mardi matin à la levée du blocus du site pétrolier de Vern-sur-Seiche, par les forces de l’ordre. Une opération de gendarmerie a ainsi été conduite vers  4h.
 

Les artisans du BTP, devant le dépôt pétrolier de Vern-sur-Seiche
Les artisans du BTP, devant le dépôt pétrolier de Vern-sur-Seiche © Sandrine Ruaux / France 3 Bretagne
La mobilisation de 140 militaires de la gendarmerie a permis de rétablir le libre accès au site, qui sera à nouveau opérationnel dans la matinée. L’opération s’est déroulée dans le calme, selon la préfecture. Les stations du département vont ainsi pouvoir être à nouveau progressivement approvisionnées.

Dans le cadre de revendications contre la suppression d’exonérations sur le gazole non routier, des manifestants bloquaient depuis le 29 novembre, 1h30, les accès du dépôt pétrolier de Vern-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine).

Une quarantaine d’engins de chantier et de véhicules de tout type empêchait ainsi tout accès aux camions citernes. Le blocage du dépôt pétrolier entraînait des difficultés d’approvisionnement dans le département, pouvant notamment conduire à brève échéance à une rupture de continuité des services publics prioritaires, malgré la réquisition de onze stations-service prononcée par la préfète lundi 2 décembre en fn de journée.

Hier lundi, Les entreprises de BTP mobilisés dans le mouvement ont refusé les propositions qui leur ont été faites par M. Le Maire, ministre de l’économie et des finances, qui les a reçus à Paris.

Dans ce contexte, La préfète de la région Bretagne, a donc décidé de faire procéder ce matin à la levée du blocus du site pétrolier de Vern-sur-Seiche par les forces de l’ordre, explique t-elle dans un communiqué.


Les stations du département vont ainsi pouvoir être à nouveau progressivement approvisionnées. Afin de garantir l’accès au carburant au plus grand nombre, la préfète en appelle au sens des responsabilités de chacun pour que soient évités les comportements de précaution qui contribuent à assécher localement les stocks et ralentiront le retour à la normale sur tout le département.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie manifestation grève