Deuxième plus grand marché de France, le marché des lices de Rennes fête ses 400 ans

Publié le

C'est une institution : en plein cœur de Rennes, le marché des lices rassemble chaque samedi matin environ 10 000 chalands pour s'approvisionner sur place. Autour des deux Halles Martenot, les étals s'installent pour proposer des produits régionaux. C'est alors une ambiance particulière qui résonne dans ce quartier historique de la ville.

 Poissons, fruits de mer et crustacés, viandes et charcuteries, fruits et légumes, fromages et beurres, fleurs, confitures, miels, pains, cidres… et bien sûr galettes saucisses, difficile de ne pas trouver de quoi remplir son cabas au Marché des lices, deuxième plus grand marché de France.

Pour l'occasion la place, entourée de maisons à colombage, est fermée afin que les commerçants installent leurs stands autour des deux Halles Martenot couvertes. Celles-ci sont réservées aux bouchers, charcutiers, traiteurs et petits producteurs. De quoi saliver !

Chacun y a ses habitudes: Venir tôt pour éviter la foule et prendre un petit café en terrasse. S'acheter la traditionnelle galette saucisse après avoir longtemps attendu son tour dans la file d'attente ou avant la clôture, pour l'apéro, après une sortie en boîte de nuit ou entre amis,  afin de déguster vin blanc et huitres alors que l'animation bat son plein ! 

Juillet 1622 : le marché s'installe aux Lices

C'est en  juillet 1622 qu'est créé le marché des Lices pour des raisons bien particulières :" C’est d’abord une épidémie de peste qui pousse le marché à s’installer « hors les murs », au pied des remparts. « Dans un premier temps, c’est un marché de bois qui sera complété par un marché alimentaire au début du XVIIIème siècle, vers 1707 » raconte Gilles Brohan animateur de l’architecture et du patrimoine à l’Office de tourisme. Ce qui devait n’être que temporaire dure donc très longtemps d’autant que les commerçants se trouvent bien sur ce grand espace, à la fois proche de l’intra muros tout étant en dehors de la ville à la croisée de deux axes stratégiques : à la sortie des portes Mordelaises en direction de l’Ouest et d’un autre axe qui file vers le nord.

Un lieu prisé des commerçants et de la haute société

L’emplacement est vaste et damé et n’a plus sa fonction originelle. « Depuis la fin du Moyen Âge, il n’y a plus de tournois » rappelle Gilles Brohan. « C’est une période qui coincide aussi avec le démantèlement des remparts, la ville commence à s’ouvrir hors de ses limites ». La place des Lices va vite devenir un terrain très prisé. C’est là en effet que l’élite parlementaire y construit de majestueux hôtels particuliers. Les parcelles sont plus grande qu’à l’intérieur de la ville fortifiée.

Les halles couvertes classées aux monuments historiques

Autre étape importante dans l’histoire du marché des Lices : entre 1868 et 1871 l’architecte de la ville, Jean-Baptiste Martenot, fait construire des halles couvertes sur le modèle de celles de Baltard à Paris, faites de briques et d'acier. Deux halles tout d’abord, celle qui porte son nom et celle qu’on surnomme « la Halle aux bouchers » auxquelles s’ajouteront une troisième halle accolée à la première mais finalement détruite dans les années 1970. Classées aux monuments historiques, elles participent à l’ambiance du marché avec des espaces couvert qui accueillent les producteurs locaux. (Source Destination Rennes Office du Tourisme)

Des animations pour les 4OO ans du Marché

A l’occasion des 400 ans du Marché des Lices, Destination Rennes Office du Tourisme propose un programme d’animations tout au long de l’année 2022 avec notamment des visites guidées thématiques « autour du marché des Lices ». . Autre temps fort, avec une œuvre de street art de 60 mètres de long imaginée Bims et Brez, artistes rennais membres de l’association Teenage Kicks qui porte la biennale d’art urbain visible cet été. Et à partir du mois de juillet des créations sonores proposées par Ars nomadis raconteront la vie de produits emblématiques du marché.