Réforme des retraites. Plus de 100 000 personnes manifestent en Bretagne ce 28 mars

La journée de mobilisation du 28 mars a débuté comme annoncé avec des blocages dans plusieurs villes en Bretagne, notamment à Brest, Morlaix, ou Rennes. Les manifestations, une vingtaine en Bretagne, ont pris le relai, avec autour de 25 000 personnes à Brest et Rennes. On compte plus de 100 000 manifestants dans une quinzaine de manifestations en Bretagne.

Après neuf journées de manifestations, les syndicats ont programmé, ce mardi 28 mars, le dixième acte de leur mobilisation contre la réforme des retraites.

  • Comme annoncé, des blocages ont eu lieu sur des axes routiers à partir de 6h ce mardi matin. Plusieurs points de blocage sur la rocade de Rennes pont créé jusqu'à 45 kilomètres de bouchons. Il y en a eu également à Lorient, Morlaix ou encore Quimper.
  • Plusieurs lycées ont été bloqués, dont le lycée de l'Arteloire à Brest, mais aussi Emile Zola à Rennes.
  • Les manifestations dans de nombreuses villes de Bretagne ont pris le relai. On compte environ 25 000 manifestants à Rennes, et presque autant à Brest. Un total de plus de 100 000 personnes dans une quinzaine de manifestations en Bretagne.
  • Après une situation de face à face entre un millier de manifestants, jeunes, dont une cinquantaine de "casseurs", les forces de l'ordre ont dispersé la foule, limitant les heurts à une place du centre-ville.
  • A Lorient, la préfecture fait état de huit interpellations et d’un policier légèrement blessé. La SNCF, par ailleurs porte plainte pour des dégâts sur les rails, suite à l'envahissement des voies. le trafic ferroviaire a dû être interrompu. A Rennes, les autorité ont comptabilisé six interpellation pour port de projectiles, incendie et outrage. Quatorze policiers ont été "contusionnés" et les pompiers sont intervenus à six reprises pour éteindre des feux de poubelles, dont l'un s'est propagé à une passerelle. Pour finir, dans le Finistère, une personne a été interpellée à Quimper, en marge de la manifestation, suite à des affrontements entre 300 individus et les forces de l'ordre.

Suivez le direct

17h45

La journée en images. Des blocages, des cortèges denses mais une mobilisation en baisse, des tensions... De Rennes à Brest, de Lorient à Saint-Brieuc, retour en images sur cette 10è journée de mobilisation contre la réforme des retraites en Bretagne :

17h
Propos choisis parmi les manifestants à Lorient, qui étaient déterminés à "ne rien lâcher". Comme Bernard, militant FO. "On n'a pas fait tout ça pour lâcher maintenant. Et le coup du 49-3, ça a mis le feu aux poudres" explique-t-il.

 
Pour Frédéric, enseignant à Hennebont, il ne faut surtout pas lâcher. D'ailleurs, ironise-t-il, "la pédagogie, c'est une question de répétition, et à force de le dire, ça va peut-être finir par rentrer !"

 

16h30
La préfecture d'Ille-et-Vilaine signale des heurts en centre-ville de Rennes, aux abords de la place Sainte-Anne, et appelle à éviter l'endroit. La station de métro a été fermée.
Plus tôt dans l'après-midi, les forces de l'ordre avaient réussi à disperser un millier de jeunes manifestants, restés après la dispersion de la manifestation institutionnelle.
Selon la préfecture, 14 policiers ont été contusionnés durant cette journée de mobilisation. Les pompiers sont intervenus  fois pour éteindre des deus feux. Six feux de poubelles ont été constatés, dont un qui s'est propagé à une passerelle.
Six personnes ont été interpellées : 4 pour port de projectile, un incendiaire, et un pour oiutrages à agent.

16H
" Les gens de Maure-de-Bretagne et des alentours souffrent et se sentent abandonnés" explique Maxime. Il fait partie d'un groupe d'une trentaine d'habitants de la commune de Maure-de-Bretagne. Ensemble, ils ont choisi de rejoindre le cortège de la manifestation contre la réforme des retraites, à Rennes, qui s'élançait ce mardi à 11H.
Avec eux, on découvre que le sentiment d'injustice ne concerne pas que la réforme des retraites, mais aussi le sentiment d'éloignement, d'abandon, du monde rural.

Lire : Grève du 28 mars. "Les gens souffrent et se sentent abandonnés". Quand une commune rurale "monte" à Rennes pour manifester

15h30
Comme après chaque manifestation à Rennes, un face à face s'est organisé entre un petit millier de jeune, dont une cinquantaine de casseurs actifs, avec les forces de l'ordre. Ces dernières ont réussi à maîtriser la situation et à les disperser, sans qu'il ait de heurts.
Lire : EN IMAGES. Situation tendue avec les forces de l'ordre à Rennes, après la manifestation

14h45
Situation tendue à Guingamp. La ville des Côtes d'Armor de 7 000 habitants rassemble, une nouvelle fois,  plusieurs milliers de manifestants.
Ce mardi, la situation s'est tendue du côté de la sous-préfecture avec les forces de l'ordre, qui ont chargé les manifestants, selon  une journaliste de Ouest-France présente sur place.

 

14h30
Tandis que la manifestation est terminée à Brest, la musique s'invite dans les cortèges. C4est le cas à Rennes, avec François, retraité de chez Orange. Comme dans le conte de fée (mais qui croie encore aux contes de fées), ce joueur de flûte attire les forces de l'ordre dans son sillage. (Images : Bruno Van Wassenhove)

A Lorient, c'est une fanfare (improvisée ?) qui fait danser le cortège, en fin de manifestation. (Images : Quentin Cézard).

14h00 Rennes
Les forces de l'ordre sur place à Rennes n'ont pas, pour l'heure, connu d'affrontements majeurs, malgré un peu de casse le long du parcours. Néanmoins, sur le passage du cortège, des abris-bus ont été vandalisés, tandis que l'ambiance est malgré tout tendue avec les forces de l'ordre, qui restent à distance.

13h45 Rennes

Selon une journaliste de notre rédaction présente dans le cortège, c'est le sentiment d'une moindre mobilisation, d'un cortège plus clairsemé, qui domine. Un défilé dans le calme, rapporte-t-elle.

 

13h19. Chiffres à Lorient

Quand la préfecture dénombre 6700 manifestants à Lorient, les syndicats estiment le cortège à près de 10.000 personnes 

13h17. Chiffre à Saint-Malo : source préfecture

Selon la préfecture d'Ille-et-Vilaine, 1.600 manifestants sont comptés à Saint-Malo  

13h08. Chiffres à Rennes

Entre 13.600 et 25.000 personnes à Rennes. 25.000 selon le syndicat FO et 13.600 selon la préfecture.

13h01. Chiffres dans le Morbihan : source préfecture

  • 6700 manifestants à Lorient
  • 2900 manifestants à Vannes
  • 2000 manifestants à Pontivy
  • 500 manifestants à Ploërmel
  • 240 manifestants entre Belle-ile et Groix

12h52. Rennes

Une tête de cortège moins nombreuse mais toujours déterminée à partir à l'affrontement avec les forces de l'ordre. Les premières tensions se déroulent place de la République.

Des images loin de l'ambiance bon enfant du coeur du défilé à Rennes.

12h40. Brest

Près de 24.000 personnes sont dans la rue à Brest, selon les organisations syndicales, pour cette journée du 28 mars. 

12h32. Lorient

Ambiance joyeuse et dansante à Lorient lors de la manifestation. 

12h27. Rennes

Le cortège est compact à Rennes. Un mot d'ordre "la rue est à nous". 

En tête de défilé, des jeunes cagoulés prennent des poubelles.

12h17. Lorient

"C'est important d'être présent. Nous participons pour faire masse." La jeunesse se mobilise à Lorient. La manifestation est très calme.

11h51. Qimperlé

Rassemblement de grande ampleur à Quimperlé dans le Finistère

11h47. Rennes

La manifestation a démarré place de Bretagne à Rennes. De nombreux étudiants et lycéens sont présents en tête de cortège à Rennes. Plusieurs milliers de manifestants sont dans la rue.

11h40. Brest

Dans les rues de Brest, la manifestation est en cours.

11h30. Rennes

La manifestation déclarée par l'intersyndicale à Rennes ne s'est pas encore élancée de la place de Bretagne et les participants continuent de la rejoindre.

Une personne a été interpellée par les forces de l'ordre pour port d'armes par destination. Elle était en possession d'un sac de boulons.

11h15

Le cortège de Lorient pour ce 10e acte contre la ré forme des retaites a débuté.

11h10

Tous les points de blocages sont levés sur la rocade. Le trafic retrouve sa fluidité.

11h00

L'activité des Restos U est perturbée ce 28 mars. Le CROUS Ille-et-Vilaine annonce la liste des Resto U fermés sur les campus de Beaulieu, Villejean, Centre et Bruz. La liste complète à retrouver. 

Dans le Finistère tous les Resto U sont ouverts.

10h52. Brest

L'entrée de Brest est perturbée après des feux sur la RN 12 tôt ce matin au niveau du rond point de Penn ar C'hleuz

10h47

"J'en suis à 800 euros de perte de salaire pour mes journées de manifestations contre la réfome. C'est dur mais je tiens bon". Une enseignante dans un collège de Rennes. 

10h27

"Le but est de montrer au gouvernement que même dans les petites communes tout le monde est mobilisé, partout sur le territoire" Maxime Bergonso, manifestant à Maure-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine)

10h18. Rennes

Par mesure de sécurité certains lycées et collèges, dont Emile Zola, décident de fermer ce 28 mars. Les cours reprendront demain.

10h15

Le trafic ferroviaire reprend doucement selon Sncf Voyageur.

A Rennes, la rocade extérieure est réouverte. 

10h00

Selon Bison Futé, le trafic sur la rocade de Rennes est en nette amélioration. Les blocages de Beaulieu et des Longchamps sont terminés.

Les bolcages en cours : Porte d'Angers, porte d'Alma, Porte de Villejean

09h40

Dans le centre ville de Rennes le calme est revenu après intervention des pompiers.

09h30
Le trafic ferroviaire reprend doucement, après avoir été bloqué. Le point de blocage à hauteur de  Beaulieu, ont été levés. Le blocage dans le secteur de la Poterie est toujours en place, tandis que des barrages filtrants sont toujours en cours dans les secteurs de Cleunay et aux Longs-Champs.

09h00
Les lycées n'étaient pas en reste ce 28 mars. A titre d'exemple, l'entrée du  lycée de l'Arteloire à Brest était bloqué avant 7h et du matin, ainsi que celle du lycée Emile Zola à Rennes. Les lycéens mobilisés ont mis le feu aux poubelles au milieu de l'avenue Janvier, dans le centre-ville de Rennes.




08h45
La préfecture annonce 45 kilomètres de bouchons sur la rocade et aux abords de Rennes, consécutifs aux points de blocage, notamment dans le secteur Alma.
Suivez sur cette carte le trafic en temps réel.

08h35

Des barrages ont eu lieu un peu partout en Bretagne ce 28 mars au matin, notamment à Brest, à Morlaix (rond-point de Keriven, notament) Le dépôt de bus de la CTRL à Lorient a également été bloqué.

 

08h25
Le collectif Maison du Peuple affiche sa satisfaction sur son action "ville morte" à Rennes, et donne rendez-vous à la manifestation prévue à 11h. Le collectif annonce que les blocages seront levés à 10h au plus tard.

 

08h15
Les véhicules passent au compte-goutte sur certains points de blocage de la rocade-sud de Rennes. Mais ce sont les embouteillages qui dominent. Ailleurs, entre deux points de blocage, les voies sont totalement vides.

08h05
À 8h très fortes difficultés de circulation en cours sur la rocade et ses abords à Rennes.

six points de blocage sont signalés par le préfecture:
-secteur Alma : feu et intervention des pompiers en cours. 4km de bouchons dans les 2 sens.
- Secteur Longchamps : 5km de bouchons dans les 2 sens.
- Secteur Cleunay : blocage du rond-point, mais sans impact majeurs sur la circulation sur les deux axes. 
- Secteur Poterie, porte d'Anger
- Porte Saint-Brieuc : blocage dans les deux sens, entre 2 et 3 km de bouchons 
- Rond-point des Alliés à Beaulieu : un petit groupe est sur place.

08h00
La RN 12 bloquée à l'entrée de Brest, dans les deux sens, comme on peu le constater nos confrères du Télégramme. Les tramways sont également bloqués.

7H55
Des embouteillages se forment sur la rocade de Rennes, suite aux différents points de blocages organisés par le collectif maison du Peuple. 

7H30
Comme annoncé, le collectif Maison du Peuple a débuté à partir de 6h30 ce mardi 28 mars au matin, l'opération "ville morte" à Rennes. 
Sur la rocade, les accès à Rennes ont été bloqué :
- au giratoire des Longchamps, par environ 170 manifestants selon la Préfecture.
- Dans le secteur de Cleunay, avec 50 manifestants
- Dans le secteur d'Alma, avec 150 manifestants.


Un peu plus tôt, c'est au dépôt de bus de la Star que des palettes ont brûlé, perturbant le trafic sur le réseau. Les lignes de métro fonctionnent normalement.