Covid-19 : la préfecture d'Ille-et-Vilaine prolonge les mesures sanitaires

Le Premier ministre Jean Castex a décrété l'état d'urgence sanitaire sur l'ensemble du territoire français à partir du 17 octobre zéro heure. En Ille et Vilaine : les rassemblements de plus de six personnes sont interdits sur la voie publique, les bars restent ouverts jusqu'à 22h.
 

Conférence de presse le 16 octobre 2020 à la Préfecture, en présence de Michèle Kirry, préfète et Nathalie Appéré, maire de Rennes
Conférence de presse le 16 octobre 2020 à la Préfecture, en présence de Michèle Kirry, préfète et Nathalie Appéré, maire de Rennes © France Télévisions
Face à une situation sanitaire qui continue de se dégrader, l’état d’urgence sanitaire a été décrété par le Premier ministre sur l’ensemble du territoire français à partir de ce samedi 17 octobre à zéro heure, avec un couvre-feu instauré pour huit métropoles. Si la Bretagne n'est pas concernée par cette dernière mesure, elle l'est par l'état d'urgence sanitaire. La préfecture d'Ille-et-Vilaine avait ainsi déjà prolongé de huit jours, jusqu'à ce dimanche 18 octobre, les mesures prises le 25 septembre dernier pour "enrayer l'épidémie et protéger la population".
 

Une situation sanitaire dégradée


Ce vendredi, la Bretagne enregistre 1062 cas positifs supplémentaires au cours des dernières 48h, avec un taux d’incidence de 88,3 cas pour 100 000 habitants et un taux de positivité de 7,5 %. Un taux en augmentation sérieuse (+10,2% ) sur la région, alors que pour rappel le seuil d'alerte est à 50 cas pour 100 000 habitants. Ce taux d'incidence est de 135,5 pour 100 000 habitants en Ille-et-Vilaine.
 

De mesures reconduites et des protocoles durcis pour l'Ille-et-Vilaine

Ce vendredi, la préfète d'Ille-et-Vilaine Michèle Kirry a présenté "les mesures nationales et celles prises en Ille-et-Vilaine pour lutter contre la Covid-19". 

A partir du 17 octobre 00h00 :Dérogations pour les milieux professionnels, les funérailles et les transports en commun.La Préfète a précisé que dans le cas où la courbe des contaminations baisserait, la situation des bars serait réexaminée et les régles assouplies. 
La Bretagne reste l'une des régions les plus épargnées du pays au regard du taux d'incidence.  


La  présentation de ces nouvelles règles s'est  faite en présence de Jean-Luc Chenut, président du Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine, Nathalie Appéré, présidente de Rennes métropole, maire de Rennes, Pierre Breteau, président de l’Association des maires d’Ille-et-Vilaine et Stéphane Mulliez, directeur général de l’Agence régionale de santé Bretagne.

 
 


Rappel des mesures en vigueur (jusqu'au 18 octobre)

Dans le département d’Ille-et-Vilaine :
Dans la métropole de Rennes :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société