• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Les enseignants du privé inquiets face aux réformes

Sept syndicats de l'enseignement privé manifestent devant le rectorat à Rennes, ce jeudi 16 mai 2019, contre les réformes Blanquer et pour la titularisation des enseignants sous contrat précaire / © K. Gaignoux - France 3 Bretagne
Sept syndicats de l'enseignement privé manifestent devant le rectorat à Rennes, ce jeudi 16 mai 2019, contre les réformes Blanquer et pour la titularisation des enseignants sous contrat précaire / © K. Gaignoux - France 3 Bretagne

Sept syndicats appelaient à la grève dans l'enseignement privé, ce jeudi 16 mai. Selon eux, les réformes en cours vont aboutir à des suppressions de postes d'enseignant et à rendre leur statut plus précaire.

Par Myriam Thiébaut


Ils étaient environ 150 enseignants rassemblés ce jeudi 16 mai, à midi, devant le rectorat à Rennes, bloquant provisoirement la rue d'Antrain. Les syndicats présents, CFDT, CGT, FO, CFTC ... s'inquiètent des conséquences de la loi "pour une école de la confiance" initiée par le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer.

En Bretagne, l'enseignement privé est particulièrement implanté: près de 40% des élèves y sont scolarisés.

Comme leurs collègues du public, les enseignants mobilisés ce midi s'inquiètent de voir le nombre de postes diminuer, et que les professeurs titulaires soient remplacés par des maîtres délégués, en contrat précaire. Ils réclament "l'arrêt des réformes en cours" et la titularisation des enseignants "en contrat non définitif".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview Sylvain Portier de l'UNS35 sur les tests d'aptitudes physiques

Les + Lus