• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Environnement : les agriculteurs réclament le versement des aides promises par l'Etat

La colère des agriculteurs bio devant la préfecture de Région à Rennes / © J.M. Piron
La colère des agriculteurs bio devant la préfecture de Région à Rennes / © J.M. Piron

Près d'une centaine d'agriculteurs ont dénoncé mardi à Rennes, devant la préfecture de Région, le retard dans le versement des aides promises par l'Etat depuis près de 18 mois. Ces aides interviennent en échange d'une évolution des pratiques agricoles pour mieux préserver l'environnement.

Par Thierry Peigné (avec AFP)


"L'argent est disponible car il s'agit de fonds européens, régionaux ou départementaux (...) Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll avait annoncé que le solde de l'échéance 2015 nous serait versé fin 2016. Maintenant, on nous dit que ce sera dans six mois", déplore Patrick Thomas, président du Cedapa, association d'agriculteurs qui développent depuis une trentaine d'années un mode de production plus autonome. Patrick Thomas explique que l'Etat évoque un problème de logiciel informatique pour justifier ces retards. 

Un impact sur les trésoreries des exploitations

"Les retards de paiement mettent des fermes en situation difficile, les unes étant en changement de système et/ou en année fourragère difficile, les autres voyant les banques leur refuser des prêts de trésorerie car elles ne comprennent pas ces retards", ont expliqué la Confédération paysanne et les réseaux de l'agriculture biologique, également organisateurs de ce rassemblement.


Même discours de la part de Patrick Guérin, président du Civam (Centres d'Initiatives pour Valoriser l'Agriculture et le Milieu rural) Bretagne, qui relate les difficultés de trésorerie rencontrées par les entreprises agricoles qui sont dans l'attente depuis des mois. "Ces versements peuvent avoisiner les 20 000€ pour certains GAEC". "Ce n'est pas tolérable. Il faut que les paiements se fassent avant la fin de l'année" martelle-t-il.

Les agriculteurs attendent leurs primes de l'Etat
Patrick Guérin, président de la Civam Bretagne, invité du 12/13 Bretagne ce mardi 20 décembre. Il est interviwé par Eric Pinaut

Un plan lancé en 2015 par l'Etat

Dans un plan sur cinq ans mis en place depuis 2015 dans le cadre de la Politique agricole commune (PAC), l'Etat s'est dit prêt à soutenir financièrement les exploitations agricoles qui s'engagent dans le développement de pratiques combinant performance économique et performance environnementale, de même que les fermes en production biologique ou en conversion. L'ensemble de ce plan répond à l'intitulé de "Mesures agroenvironnementales et Climatiques" (MAEC). Patrick Guérin estime à près de 5 000 le nombre d'exploitations en Bretagne engagés dans cette démarche agro-environnementale entre 2015 et 2016, soit 11 % de la surface agricole bretonne.

A lire aussi

Sur le même sujet

Match nul pour le Stade Rennais à Nice

Les + Lus