Festival Mythos : 20 ans et un programme de folie !

Le festival Mythos a débuté vendredi 15 avril. Jusqu'au dimanche 24 avril, des artistes de tous horizons vont se succéder sur la scène d'un festival mythique.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité
Cette année, le festival Mythos fête ses 20 ans. "20 ans que Mythos arpente fougueusement les territoires de la parole, qu'il vagabonde de la chanson au mythe, du récit de vie au conte merveilleux, de la simple prise de parole à la poésie brute", précise le programme. 

"L'idée, c'est de dire 'on a encore 20 ans', au sens où, quand on a 20 ans, on a envie de faire des choses, on a envie de tout brûler, de croquer la vie", se réjouit Mael Le Goff, directeur du festival.

De bonnes têtes d'affiches

Dès le début, la programmation a donné le ton avec la venue de Bertrand Cantat. Dans ce projet, intitulé "Condor live", le chanteur fait une lecture du livre Condor, écrit par le romancier breton Caryl Férey.

"C'est surtout le projet qui nous a intéressés. C'est la rencontre entre Caryl Férey, l'auteur de roman, et Bertrand Cantat, un interprète fabuleux qui propose une lecture musicale entre chanson, psalmodie, conte. Les deux écritures se rencontrent. C'est ça, l'esprit Mythos."

Pendant ces quelques jours, de nombreuses têtes d'affiche vont offrir leur musique au public : Hubert-Félix Thiéfaine, Rover, Izia, Tindersticks et Cœur de Pirate. Mais ce festival est aussi l'occasion de découvrir d'autres talents.

Surprises

La musique n'est pas seule à être à l'honneur : la parole est également de la partie. Moi, Corinne Dadat, de Mohamed El Khatib est un "poème documentaire vivant, un ballet pour une femme de ménage et une danseuse", précise le programme. D'autres pièces sont proposées, comme Retour à Reims, de Laurent Hatat de la compagnie "Anima Motrix". Cette œuvre est l'adaptation théâtrale d'un livre écrit par le sociologue Duruer Eribon, dans lequel il raconte son retour à Reims, 30 ans après avoir coupé tout contact avec sa famille.

Cette 20e édition offre de nombreuses surprises. Parmi elles, La Convivialité, un spectacle conversation de la compagnie "Chantal et Bernadette". À l'aide de supports vidéo, mais aussi de paroles, les auteurs s'interrogent sur les enjeux démocratiques de l'orthographe.

Entre causeries, récits, chants et danses, le spectateur trouvera sans doute de quoi assouvir sa soif de culture.

Mythos 2016