Fleur de tonnerre : la tueuse en série bretonne sur grand écran

Elle a semé la mort partout en Bretragne durant toute la première moitié du 19è siècle, comptant une soixantaine de victimes à son actif. Le parcours de la tueuse en série Hélène Jégado, objet du roman de Jean Teulé "Fleur de tonnerre", est désormais porté à l'écran. 

La comédienne Déborah François et la réalisatrice du film Freur de Tonnerre, Stéphanie Pillonca, lors de l'avant-première à Vannes
La comédienne Déborah François et la réalisatrice du film Freur de Tonnerre, Stéphanie Pillonca, lors de l'avant-première à Vannes © France 3 Bretagne
Trois salles de cinéma combles hier soir à Vannes, des spectateurs contraints même de faire demi-tour… L'histoire d'Hélène Jégado, qui au 19è siècle en Bretagne semait la mort sur son passage, attire le public. Le film est présenté en avant-première en Bretagne en présence de la réalisatrice Stéphanie Pillonca et de la comédienne principale, Déborah François, avant une sortie nationale le 18 janvier. La région, non seulement avec ses paysages, mais aussi avec toute sa mythologie, ses croyances, un ésotérisme très ancré en ce début de 19è siècle, est particulièrement présente dans le film. 

Un destin, source d'inspiration


L'écrivain Jean Teulé, s'était déjà emparé en 2013 du destin effrayant de cette femme, pour son ouvrage "Fleur de Tonnerre". Stéphanie Pillonca, réalisatrice de documentaires, a adapté le roman, pour en faire son premier long métrage de fiction, où outre Déborah François, figurent encore Benjamin Biolay, Jonathan Zaccaï, Catherine Mouchet ou Christophe Miossec. Le film a été tourné durant les mois de novembre et décembre 2015, dans les environs de Moncontour, Port-Louis et Auray. Pour raconter ce parcours meurtrier, et tenter de le comprendre, la réalisatrice, s'est entourée de professionnels de la petite enfance et de psychiatres.

durée de la vidéo: 02 min 04
L'avant-première du film "Fleur de Tonnerre" à Vannes
Interviews : Stéphanie Pillonca, réalisatrice de "Fleur de Tonnerre" et Déborah François, comédienne, interprète d'Hélène Jégado

Le parcours d'une meurtrière


Hélène Jégado aurait au cours de sa vie empoisonné une centaine de personnes, dont quelque 60 seraient mortesNée en 1803 à Plouhinec, dans le Morbihan, la petite « Fleur de Tonnerre », connaît une enfance difficile. Une fillette semble t-il, traumatisée par les superstitions, le surnaturels et les croyances qui courent à travers les landes bretonnes. Elle se persuade qu'elle est l'incarnation de l'Ankou, l'ouvrier de la mort dans les légendes celtiques. Après avoir tuée sa propre mère, elle quitte sa famille et va devenir cuisinière dans des maisons bourgeoises. Place idéale pour empoisonner ses employeurs à l'arsenic. « Partout où elle passe, ses hôtes trépassent ». Cet itinéraire meurtrier à travers le Morbihan essentiellement, va l'amener à Rennes en 1848, où ses crimes seront finalement démasqués par son dernier employeur, l'avocat maître Bidart de la Noé, futur maire de la ville. Après son procès devant la Cour d'assises, Hélène Jégado est guillotinée sur la place du Champ de Mars à Rennes le 26 février 1852.

La bande annonce du Film "Fleur de tonnerre"

durée de la vidéo: 01 min 44
La bande annonce du film "Fleur de Tonnerre"

Une patisserie "Arsenic et vieilles dentelles"


Depuis 2010, le chocolatier Durand à Rennes propose un gâteau baptisé "Arsenic et vieilles dentelles", en référence à cette affaire Jégado. Une patisserie "sans arsenic", composée d'une galette tendre, avec de l'angélique confite, dont la couleur verte évoque celle de l'arsenic, du beurre, des oeufs, des amandes, du rhum et des raisins secs. Un gâteau offert à Jean Teulé, qui séduit par l'histoire, a décidé de la raconter.

Des rendez-vous à Rennes


Après l'avant-première ce mardi soir Vannes, le film est à nouveau présenté ce mercredi soir à 20h au Gaumont à Rennes en présence de l'équipe. Il sort sur les écrans nationaux le 18 janvier prochain.
Le film, qui raconte un fait de l'histoire bretonne, donne lieu parallèlement à sa sortie, à une exposition au musée de Bretagne (aux Champs Libres) à Rennes, avec visites guidées tout le mois de janvier et à un parcours en ville sur les traces de la Jégado le dimanche 29 janvier avec l'Office de tourisme.

L'interview de Stéphanie Pillonca-Kervern, réalisatrice

durée de la vidéo: 00 min 58
ITW réalisatrice "Fleur de tonnerre" Stéphanie Pillonca


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture