• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Football : Ben Arfa et Rennes ratent le coche à Saint-Etienne

Clement Turpin, Hatem Ben Arfa et Oussama Tannane / © AFP
Clement Turpin, Hatem Ben Arfa et Oussama Tannane / © AFP

Hatem Ben Arfa regrettera sans doute d'avoir manqué la balle de match sur penalty, mais Rennes a ramené un point de Saint-Etienne (1-1), dimanche à l'issue d'une rencontre animée et de bon niveau comptant pour la 10e journée de Ligue 1.
 

Par AFP


Le joueur ne s'est d'ailleurs pas arrêté devant les médias après la partie, preuve de sa déception mais son entraîneur, Sabri Lamouchi a plaidé en sa faveur.
"C'est dommage car c'était peut-être sa meilleure performance, a regretté Lamouchi. Il nous a manqué un peu plus d'efficacité ou de réussite. Si nous avions pris les trois points il n'y aurait pas eu de scandale."
"Nous avons vu un grand Ben Arfa en première période. Il nous a parfois fait très mal. Il est en train de revenir à un très bon niveau", a quand même reconnu de son côté, l'entraîneur stéphanois, Jean-Louis Gasset qui veut se "satisfaire de ce point".

Battus à Lille avant la trêve (3-1), les Verts sont 6e du classement (16 pts) alors que les Rennais, qui restaient sur un succès à Monaco (2-1), pointent au
11e rang (12 pts).


Dans son duel à distance avec Ben Arfa, Wahbi Khazri s'est au final montré le plus efficace sans pour autant permettre à son équipe de l'emporter. 
Il a rapidement ouvert la marque sur un penalty accordé pour une faute commise un peu bêtement sur lui-même par Clément Grenier dès la 4e minute. Le meneur de jeu de l'ASSE, très actif sur le front de l'attaque, aurait même pu inscrire un deuxième but.

Mais Abdoulaye Diallo, au prix d'une belle parade, a su détourner le tir de l'ancien Rennais qui s'était joué de la défense bretonne avec un contrôle orienté après un service d'Assane Dioussé (42).
"J'ai une situation très franche que je dois convertir. Et si c'est le cas, je pense que le match est plié même si je pense que le gardien fait un bel arrêt,
a regretté Khazri. Je m'en veux mais l'équipe a donné le meilleur d'elle-même." Entre-temps, Ben Arfa avait manqué l'égalisation après s'être infiltré dans la
défense des Verts avant d'échouer dans son duel avec Stéphane Ruffier (31).
   

Histoires de penalties 


Celui-ci s'est néanmoins incliné peu après sur un tir d'Ismaila Sarr qui trouvait l'aide du poteau après une belle action collective sur l'aile droite (1-1, 34).
En seconde période, Ben Arfa a eu deux fois le but de la victoire au bout du pied. 
Il a encore poussé Ruffier à la parade (57) avant de manquer un penalty qu'il avait lui-même obtenu sur une faute de William Saliba et Timothée Kolodziejczak. Par la suite, aucune des deux équipes n'a su se procurer d'occasion hormis peut-être Loïs Diony sur le corner de la dernière chance avec une reprise de la tête non cadrée dans une position excentrée (90+4).

Outre cette opposition entre deux des joueurs les plus spectaculaires du championnat, Rennes aurait pu aussi marquer un second but sur une tentative
de Sarr détournée par Ruffier (54) alors que Saint-Etienne aurait pu prétendre obtenir un deuxième pénalty pour une faute des deux mains de Damien Da Silva sur une action de Mathieu Debuchy. 
Sollicité par l'assistance vidéo, l'arbitre Clément Turpin n'a finalement pas reconnu la faute (65).
De son côté, Rémy Cabella a manqué aussi une belle occasion sur la reprise de la tête, non cadrée malgré une belle position, d'un centre de Yannis Salibur (50).

Sur le même sujet

Match nul pour le Stade Rennais à Nice

Les + Lus