Football. Rennes - Lyon : 3-2, les anciens Lyonnais de Rennes plombent les débuts de Laurent Blanc

Publié le
Écrit par Benoit Thibaut avec AFP

Tout juste nommé entraîneur de Lyon, Laurent Blanc n'a pas réussi à relancer l'OL à Rennes (3-2) pour son grand retour à la tête d'une équipe de Ligue 1, dimanche lors de la 11e journée. Les Lyonnais ont été punis par les anciens Gones de Rennes.

Première ratée pour Blanc. Les retrouvailles de Laurent Blanc avec un banc de L1, plus de six ans après son limogeage du PSG, n'a pas été fructueux à Rennes (3-2). Le successeur de Peter Bosz n'a pas trouvé la recette magique pour rebooster sa nouvelle équipe, en pleine crise, et voit la longue série sans succès de l'OL s'étendre à 6 matches.

Malgré un doublé d'Alexandre Lacazette (23e, 72e), les Lyonnais ont affiché trop de lacunes en défense et enregistré leur cinquième défaite en six matches sur des buts de Martin Terrier (38e, 78e) et Amine Gouiri (47e).

La belle série du Stade Rennais

Avec ce succès contre un autre prétendant affiché au podium, Rennes, qui pousse sa série actuelle à 11 matches sans défaite, continue de grignoter sur le haut du classement, remontant provisoirement à la cinquième place, à trois longueurs du podium.

qui enfonce l'OL de Laurent Blanc

Les Lyonnais s'enfoncent en revanche à la 10e, avec seulement 14 points en 11 matches. Pour ne rien arranger, ils ont aussi perdu Corentin Tolisso, sorti en fin de première période après ce qui semblait être un claquage à une cuisse.



Pour son retour sur un banc de L1 après plus de six ans d'absence, Laurent Blanc est resté debout bien droit à la limite de sa zone, casquette vissée sur la tête, bras croisés, main sous le menton, souvent impassible.



Sur le terrain, le "Président" a remisé le 4-3-3 de Peter Bosz pour un 3-3-2-2 avec Lacazette et Moussa Dembele en pointe. Houssem Aouar et Jérôme Boateng sont sortis du placard, tandis que Karl Toko-Ekambi, Tetê et Thiago Mendes, dont le replacement en défense centrale a coûté cher à Lyon, sont restés sur le banc. 

Contre le cours du jeu

Après un début de match interrompu trois minutes par une blessure de l'arbitre Stéphanie Frappart, percutée par Dembele, les Gones, un peu fébriles, ont peiné face aux vagues rennaises.



Mais la reprise acrobatique de Gouiri était à côté (12e), tout comme la tête de Christopher Wooh (14e), et Anthony Lopes s'est interposé face à Gouiri (17e) puis Arnaud Kalimuendo (20e).



Et c'est un peu contre le cours du jeu que Nicolas Tagliafico, lancé par Dembele, a centré pour la tête de Lacazette (0-1, 23e). Une bénédiction pour le capitaine lyonnais, qui n'avait plus marqué depuis plus d'un mois.



Et c'est encore contre le cours du jeu, quand les Lyonnais avaient réussi à prendre le dessus en milieu de terrain, que Benjamin Bourigeaud a adressé une longue mais précise passe en profondeur que Terrier, ayant lâché Boateng, a réussi à pousser de la tête (1-1, 38e).

Une deuxième mi-temps enflammée

Les hommes de Bruno Genesio ont enfoncé le clou dès le retour des vestiaires, quand Lorenz Assignon, lancé sur la gauche, a centré pour Gouiri, qui s'est bien défait de la défense mais a choisi de ne pas célébrer ce but contre son club formateur (2-1, 47e).



Le jeune attaquant a manqué ensuite plusieurs occasions et les Lyonnais en ont profité pour égaliser grâce au même duo: un centre de Tagliafico, cette fois-ci à ras de terre, qui a traîné dans la surface jusqu'à ce que Lacazette surgisse (2-2, 72e).



Mais le soulagement affiché alors par Blanc a été de courte durée. Alors qu'il venait d'envoyer Damien Da Silva à la place de Boateng, l'ancien capitaine rennais a lui aussi manqué son marquage sur Terrier, qui a donné l'avantage aux siens d'une tête parfaite sur un centre d'Adrien Truffert (3-2, 79e).

Pour l'opération relance de la confiance lyonnaise, il faudra attendre Montpellier la semaine prochaine.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité