• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La Guerche : un adolescent se suicide, son père accuse le Momo challenge

Le visage du Momo, une sorte de femme oiseau, apparaît à l'utilisateur, puis le challenge commence. / © Jean-François FREY/L'ALSACE/MAXPPP
Le visage du Momo, une sorte de femme oiseau, apparaît à l'utilisateur, puis le challenge commence. / © Jean-François FREY/L'ALSACE/MAXPPP

Kendal, 14 ans, vivant à La Guerche-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), s'est suicidé dimanche 14 octobre. Son père, René Gattino, y voit la conséquence du Momo Challenge, des défis lancés sur What's app. 

Par Raphaëlle BESANÇON.


Kendal Gattino, 14 ans, s'est pendu à son domicile, dimanche 14 octobre. Sa famille, sous le choc, ne s'explique pas ce geste. 

Selon son père, René Gattino, le jeune homme ne montrait aucun signe de mal-être. Pour lui, son fils aurait agi pour gagner un challenge lancé sur le réseau social What's app : le Momo Challenge.

On se croirait dans un épisode de la série Black Mirror mais hélas, ce "jeu" malsain est bien réel. Le Momo Challenge prend le visage d'une créature japonaise, le Momo, une sorte de femme oiseau. Comme Blue Whale, il consiste à demander aux "joueurs" d'accomplir cinquante épreuves dangereuses. La dernière étant le suicide.

S'ils ne s'exécutent pas, le Momo menace de révéler des informations personnelles les concernant sur la toile. Au contraire, s'ils accomplissent les différents challenges, ils auront peut-être "la chance" de voir le Momo.

Les autorités n'ont confirmé aucun lien entre les suicides de certains jeunes à travers le monde et cette cyber intimidation, malgré les soupçons des familles.

"Une enquête a été ouverte par la gendarmerie de la Guerche", a indiqué le procureur de la République de Rennes Nicolas Jacquet. "L'enquête se poursuit sur mes instructions pour déterminer les circonstances du suicide" et sur l'éventuelle "qualification de provocation au suicide sur des mineurs de 15 ans", a précisé le procureur. "Nous cherchons à déterminer l'influence d'une personne ou d'un réseau social sur le geste de ce jeune homme, explique-t-il. Les parents évoquent le Momo Challenge, mais il est encore trop tôt pour le dire. L'enquête est ouverte."

Téléphone bloqué

Cité dans Le Journal de Vitré, René Gattino affirme avoir découvert sur le compte Facebook de son fils, " des messages qui faisaient référence au Momo Challenge", mais aussi de l'avoir vu tenter d'escalader le toit de la maison, comme le demande l'un des défis du "jeu".

Contactée par nos soins, la belle-mère du jeune homme partage la conviction de son compagnon et s'alarme sur les dangers d'un tel "jeu", souhaitant que des mesures soient prises pour l'interdire au plus vite.

Pour l'heure, la police indique qu'elle ne parvient pas à débloquer le téléphone de Kendal. Les suspicions de la famille ne sont donc pas confirmées.
 

Inquiétude à l'Assemblée

Le député LREM des Hauts-de-Seine, Gabriel Attal, avait déposé une question écrite à l'attention de Gérard Collomb afin de l'alerter sur le Momo Challenge, à la fin du mois d'août dernier.

"Le Momo Challenge réalise une pression psychologique sur les plus jeunes et les met en danger en les obligeant à réaliser des défis de plus en plus dangereux", écrivait-il.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Exposition War à la Courrouze

Les + Lus