Hadda Guerchouche : « mon handicap c’est ma fierté »

Publié le Mis à jour le
Écrit par Maylen Villaverde
Hadda Guerchouche, égérie de l'Agefiph pour la campagne de communication "Le progrès c'est moi"
Hadda Guerchouche, égérie de l'Agefiph pour la campagne de communication "Le progrès c'est moi" © Alex Jagueneau

Du 16 au 22 novembre c’est la semaine européenne de l’emploi des personnes handicapées. La Rennaise Hadda Guerchouche, double médaillée olympique et coach professionnelle est l’égérie de l’AGEFIPH, coorganisateur de l’évènement. Portrait.

Son sourire et son énergie sont communicatifs. Son palmarès sportif et son parcours professionnel forcent le respect.

Hadda Guerchouche est une femme épanouie. Cela se voit et cela s’entend. On en oublie complètement qu’elle est en fauteuil roulant. Pourtant, Hadda clame haut et fort que son handicap est sa fierté. C’est aussi et avant tout son partenaire dans la vie.

Atteinte de poliomyélite, Hadda a été placée dans une institution spécialisée à l’âge de deux ans. Une époque difficile affectivement, mais qui lui a permis de connaître parfaitement son corps et de se forger un caractère en acier. C’est aussi au sein d’une institution qu’elle va découvrir la natation vers 12 ou 13 ans. Ce sera une révélation. Au point de devenir médaillée olympique du 200 mètres 4 nages en 1992 à Barcelone, puis en 1996 à Atlanta.

Après cela, la championne poursuit logiquement son chemin dans le sport et débarque en Bretagne pour passer son Brevet d’Etat d’Educateur Sportif Option handisport. « Au CREPS de Dinard j’ai pu bénéficier d’un meilleur entraînement avec les nageurs valides ». Elle n’a jamais quitté la région.

D’éducatrice sportive, elle bascule vers le coaching sportif en créant son entreprise en 2010. Aujourd’hui Hadda est coach professionnelle et accompagne les personnes en situation de handicap mais pas seulement.

 

Son sacerdoce : changer les regards des personnes valides mais aussi des personnes handicapées.

"Comment rester en mouvement quand on est à l‘arrêt" c’est ainsi qu’Hadda définit son travail. Et son message est clair : "si tu ne crois pas en toi, personne ne croira en toi "

Pour la coach, il est certes important que les valides changent de regard sur les handicapés, mais il est tout aussi important pour elle, que les handicapés changent de regard sur eux-mêmes. "Oui les choses évoluent, les mentalités bougent mais aujourd’hui les handi sont encore et toujours les personnes à aider. Pour que ça change vraiment, il faut que les handi sortent de cette posture !".

Hadda accompagne depuis 10 ans des personnes handicapées dans leur parcours professionnel. Et depuis quelques années elle intervient aussi auprès des détenus. Au sein de la prison pour hommes de Vezin le Coquet et depuis le mois d’octobre auprès des femmes radicalisées de la prison de Rennes. "Mon handicap est ma force, car pour la plupart des détenu.e.s il n’y a rien de pire que d’être handicapé et en fauteuil".

Le sport est le socle de l’accompagnement mais il aussi et avant tout le moyen d’aider les détenus à envisager un avenir ou à supporter le quotidien. " L’idée c’est de les aider à porter leur attention sur ce qu’il y a de possible. Sois tu restes enfermé.e, soit tu dépasses la situation." .

En plus de son expérience de coach sportive, Hadda Guerchouche continue de se former. Après la thérapie familiale systémique et l’hypnose éricksonienne, elle s’intéresse actuellement à la thérapie du lien et des mondes relationnels. De nouveaux outils pour continuer à aider ceux qui en ont le plus besoin, et ce ne sont pas toujours ceux auxquels on pense en premier…

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.