Ille-et-Vilaine : manifestations interdites du 28 au 30 novembre. Pas de marche pour le climat à Rennes

Une manifestation place de la mairie à Rennes -26/09/2015 / © IP3 PRESS/MAXPPP - J. Gonzales
Une manifestation place de la mairie à Rennes -26/09/2015 / © IP3 PRESS/MAXPPP - J. Gonzales

La préfecture d'Ille-et-Vilaine interdit toute manifestation publique dans le département les 28, 29 et 30 novembre. La marche pour le climat prévue samedi à Rennes est donc interdite au grand dam des organisateurs. Les autres préfectures bretonnes ont pris par la suite des dispositions identiques.

Par Thierry Peigné

Dans son communiqué, Frédérique Camilleri, directrice de cabinet du préfet Patrick Strzoda indique que "Cet arrêté est justifié par la menace d'attentat qui concerne l'ensemble des départements français" et "qui nécessite une disponibilité totale des forces de l'ordre pour assurer la sécurité de nos concitoyens, le contrôle des sites sensibles, et la prévention des actes de terrorisme". Des forces de l'ordre concentrées donc sur ces missions et qui ne seront pas détournées pour assurer l'encadrement de manifestations.

La marche pour le climat prévue samedi à partir de la mairie de Rennes est de fait interdite. Elle devait réunir des milliers de personnes en amont de la COP21.

L'amertume des organisateurs de la marche citoyenne

La Coalition Climat 21 Rennes regrette "qu’aucune alternative n'ait été proposée pour permettre cette initiative préparée de longue date, alors que ni les transports en commun, ni les manifestations sportives, ni les manifestations culturelles et les marchés de Noël ne sont frappés d’interdiction". Pascal Trochet (Attac), l'un des porte-paroles de la Coalition Climat 21, qui fédère une trentaine d'associations et syndicats à Rennes, de Greenpeace à la CGT, en passant par France Nature Environnement, Sortir du Nucléaire ou Vélorution, rappelle l'importance d'un mouvement citoyen pour donner du poids à cette COP21 afin "qu'elle ne soit pas qu'un 'Sommet Diplomatique’ permettant aux chefs d’états réunis à cette occasion de ne pas transformer leurs intentions en engagements".

Mêmes dispositions sur le reste de la Bretagne

Les préfectures du Finistère, des Côtes-d'Armor et du Morbihan (publié demain) ont pris chacune des arrêtés du même type interdisant les cortèges, défilés et rassemblements pour ce week-end.


Sur le même sujet

Les + Lus